Amélioration de l'efficacité environnementale des aires d'hivernage : validation d'un nouveau concept

Durée : 2011-2014

Secteur : Bovins

Chercheur : Stéphane Godbout

Rôle dans le projet : Requérant

Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Canada, Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD), Fédération des producteurs de bovins du Québec (FBBQ), Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), Thünen-Institut of Organic Farming

enclos_vache2_670-200

Description :

L'aménagement de l'enclos sur le site du Centre de recherche en sciences animales de Deschambault (CRSAD) a commencé au printemps 2012 et s'est terminé à l'automne 2012. Il s'agissait de modifier les installations d'un premier projet d’enclos d’hivernage qui s’est déroulé de 1999 à 2004. L’objectif est de mettre en place un nouveau concept d'enclos d'élevage réduisant au minimum les rejets dans les eaux de ruissellement et les eaux souterraines afin de respecter la réglementation. Une aire d'alimentation en béton recouverte d'un dôme avec une aire d'exercice réduite furent construites. Le dispositif expérimental est constitué de deux systèmes de traitement des eaux de ruissellement, qui comparent essentiellement l'efficacité d'une lagune avec biofiltres à des réservoirs de sédimentation. Le deuxième objectif de ce dispositif est de stocker l’eau jusqu’au moment où la bande végétative filtrante en aval des enclos sera efficace pour recevoir l’eau et réduire sa charge en fertilisants. Des échantillons d’eau seront pris lors des évènements de pluie ou de fonte des neiges avec ruissellement important et les analyses seront effectuées au laboratoire de l’IRDA. Ainsi, l’efficacité des aménagements en ce qui concerne l’abattement du contenu en phosphore, en azote et en coliforme fécaux dans les eaux de ruissellement et souterraine sera mesuré.

Le bien-être animal est étudié par les chercheurs du Thünen Institut of Organic Farming. Depuis l'Allemagne, ils regardent les animaux, filmés en permanence grâce à des caméras branchées sur Internet, pour analyser leur comportement. Des podomètres enregistrent la position debout ou couché des vaches. L'eau consommée aux abreuvoirs par les vaches est mesurée. De plus, le niveau de stress à long terme de celles-ci est dosé par la quantité de cortisol présente dans leurs poils tandis que leur niveau de stress à court terme est évalué par la quantité de cortisol présente dans leurs déjections.