Plus de 120 étudiants en agronomie s’initient aux dernières avancées agricoles

6 OCTOBRE 2017

20171006_151331505_ios

La demande des consommateurs pour une agriculture saine et respectueuse de l’environnement est de plus en plus forte et il va de soi que le milieu agricole doit s’adapter à cette nouvelle tendance. C’est pourquoi l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) recevait aujourd’hui plus de 120 futurs agronomes à sa ferme expérimentale de Saint-Lambert-de-Lauzon, leur permettant ainsi de s’initier aux plus récentes pratiques agricoles mises en place par ses chercheurs.

Entre autres, les visiteurs ont pu en apprendre davantage sur les pratiques de conservation des sols, sur les engrais verts, sur l’incorporation optimale du lisier, sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre et sur un projet majeur concernant l’état de santé des sols agricoles québécois. Ce dernier, récemment confié à l’IRDA par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), durera cinq ans au cours desquels 426 sites seront étudiés.

« Permettre aux spécialistes de demain de s’approprier les meilleures innovations et pratiques en agriculture est une priorité pour l’IRDA. Il est essentiel de communiquer nos dernières avancées et de faire connaître nos projets afin de favoriser une agriculture respectueuse des ressources. Ainsi, nous sommes fiers d’accueillir ces étudiants et de leur partager notre savoir et nos innovations », a affirmé Georges Archambault, président et chef de la direction de l’IRDA.