Utilisation de pulvérisations aériennes par avion afin d’optimiser les lâchers de trichogrammes contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation

Description

Des lâchers de trichogrammes à l’aide de trichocartes sont utilisés au Québec pour lutter avec succès contre la pyrale du maïs que l’on retrouve dans le maïs sucré frais. Le secteur du maïs sucré de transformation souhaite utiliser des trichogrammes contre la pyrale du maïs à la condition que la méthode de lâcher concorde avec leurs réalités techniques et économiques. En 2019 et 2020, quatre sites en Montérégie seront utilisés pour effectuer des lâchers expérimentaux par avion. Sur chaque site, une parcelle témoin (sans lâcher de trichogrammes) servira à évaluer la pression de la pyrale. Sur l’autre, un avion relâchera une pulvérisation d’œufs parasités par des trichogrammes au stade de pupes. Ces travaux comprendront des suivis de la pyrale du maïs et des évaluations de la qualité des trichogrammes relâchés et des dommages à la récolte. Une analyse économique comparant les stratégies de lutte contre la pyrale du maïs (pulvérisations aériennes d’insecticides et utilisation de trichocartes) complètera cette étude.

Objectif(s)

  • Évaluer le potentiel d’utilisation des pulvérisations aériennes par avion pour optimiser les lâchers de trichogrammes contre la pyrale du maïs sur de grandes superficies de maïs sucré de transformation au Québec.
  • Vérifier l’efficacité de trichogrammes relâchés en vrac par voie aérienne pour diminuer les dommages causés par la pyrale du maïs, le tout sous des seuils acceptables pour la transformation alimentaire.
  • Favoriser l’adoption de la lutte biologique contre la pyrale du maïs en suggérant une approche plus économique et plus facilement applicable à la réalité des producteurs ayant de grandes superficies cultivées.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Le jour où l'épandage aérien de pesticides laissera sa place aux lâchers de petites bestioles dévastatrices pour les ravageurs des récoltes n'est pas si loin.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Anatis Bioprotection | Bonduelle | Fédération québécoise des producteurs de fruits et légumes de transformation | Hélico Service

Cela pourrait vous intéresser

Fleur de pomme de terre
2019-2022 • Production maraîchère

Mise en place d'une application Web d'aide à la visualisation et à l'interprétation des analyses de la qualité des sols en culture de pomme de terre

Ce projet propose de mettre en place une application Web conviviale et vulgarisée qui permettra aux utilisateurs d'interroger la base de données des sols de pommes de terre développée par l’IRDA, l’une des plus vastes au Canada, pour visualiser l'impact de pratiques et de régies sur les caractéristiques biologiques, physicochimiques et agronomiques de sols cultivés sous divers systèmes de culture.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Irrigation de pommes de terre
2015-2017 • Production maraîchère

Développer des outils d'aide à la décision pour une gestion raisonnée de l'irrigation dans la pomme de terre

Ce projet visait le développement d’un service d’appui accessible aux producteurs et intervenants du secteur de la pomme de terre afin qu’ils puissent être outillés pour réaliser une gestion raisonnée de l’irrigation.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Fraisière
2014-2017 • Production maraîchère

Identification des causes du dépérissement des fraisiers pour élaborer des stratégies de lutte intégrée

Ce projet proposait de réaliser un inventaire exhaustif des virus, des phytoplasmes, des champignons et des nématodes dans les pépinières et les fraisières pour préciser les causes du dépérissement des fraisiers au Québec.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue