Grandes cultures biologiques : optimiser la fertilisation pour maintenir la santé des sols et augmenter les rendements et la qualité des récoltes

mais

Référence :

Mylène Généreux, Christine Landry, Caroline Côté, Marc-Olivier Gasser, Mylène Marchand-Roy, Julie Mainguy, Mélissa Paradis et Marie-Ève Tremblay. 2018. Grandes cultures biologiques : optimiser la fertilisation pour maintenir la santé des sols et augmenter les rendements et la qualité des récoltes IRDA. 2 pages

Résumé :

La gestion de l’azote est d’une importance capitale pour les cultures, particulièrement en agriculture biologique où les sources d’engrais sont restreintes. La combinaison d’engrais verts (EV) et de ferme permet de répondre aux besoins des cultures tout en maintenant une bonne santé des sols. Les objectifs du projet étaient de déterminer l’importance de la fourniture d’azote provenant de sources variées de fertilisants organiques comme les engrais verts, les fumiers solides et les lisiers sur la productivité et la qualité des grains de maïs, de soya et de blé, de déterminer le niveau de disponibilité des éléments minéraux N, P, K provenant de différents fertilisants organiques utilisés dans une rotation maïs-soya-blé, d’évaluer la mobilité du nitrate suite à l’utilisation de fertilisants organiques dans le cycle de production.