Impacts of climate change on nutrient losses from the Pike River watershed of southern Québec

bassins-versants-1

Référence :

C. Gombault, C. A. Madramootoo, A. Michaud, I. Beaudin, M. F. Sottile, M. Chikhaoui, et F. F. Ngwa. 2015. Impacts of climate change on nutrient losses from the Pike River watershed of southern Québec CANADIAN JOURNAL OF SOIL SCIENCE. 95 : 337-358.

Résumé :

Gombault, C., Madramootoo, C. A., Michaud, A. R., Beaudin, I., Sottile, M. F., Chikhaoui, M. et Ngwa, F. F. 2015. Impact des changements climatiques sur la perte de nutriments dans bassin de la rivière Aux Brochets dans le sud du Québec. J. Soil Sci. 95 : 337  358. L’impact des changements climatiques sur la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière Aux Brochets, un important contributeur des apports en nutriments du Lac Champlain, a été simulé pour la période 2041 2070. Quatre scénarios de qualité de l’eau ont été simulés à partir d’une version modifiée et calibrée du Soil and Water Assessment Tool (SWAT). Trois scénarios furent générés à partir de trois climats provenant de la 4ième version du Modèle Régional de Climat Canadien (MRCC4). Le quatrième scénario fut généré avec un climat simulé par le modèle Arpège. Les changements moyens de qualité de l’eau projetés par ces scénarios furent analysés pour les exports en sédiment, phosphore et azote. De plus, l’impact de différentes sources d’incertitudes reliées aux modèles du climat fut évalué en comparant l’effet des conditions initiales et de la structure physique des modèles climatiques sur les projections hydro-chimiques. Seul un scénario a projeté une augmentation annuelle significative pour le phosphore total et l’azote total. Cependant, lorsque l’on considère des pas de temps saisonniers ou mensuels, plusieurs autres changements significatifs, particulièrement en hiver, ont été détectés. Les apports hivernaux en sédiments et nutriments simulés pour 2041 2070 ont triplé voire quadruplé par rapport aux niveaux historiques. Ceci est expliqué par l’accroissement de la vulnérabilité des sols à l’érosion en hiver causé par une diminution de la couverture de neige, l’avancement de la fonte des neiges et un plus grand nombre d’épisodes de pluie et de fonte de neige causés par de plus hautes températures en hiver et au printemps.