Potentiel de rentabilité des cultures de couverture (fiche 4 de 4) : Coût de fertilisation

a9r18hooce_4pb2yk_ed8

Référence :

Belzile, L., Alicia P., Anaïs C., Anne V. 2018. Potentiel de rentabilité des cultures de couverture (fiche 4 de 4) : Coût de fertilisation IRDA. 2 pages.

Résumé :

Les cultures de couverture (CC) font l’objet d’un engouement important. Un projet mené par l’équipe de recherche en économie de l’agroenvironnement de l’IRDA a permis de mieux documenter le potentiel de rentabilité de différentes CC. Les données agronomiques utilisées provenaient d’une méta-analyse réalisée à l’Université Laval (Vanasse et al., 2017) et plus de 20 espèces de CC ont été comparées dans 3 grandes cultures principales, soit le blé, le maïs-grain et le soya. La mesure de rentabilité est la marge brute de production (MBP) et cette mesure a été analysée sous différents angles (ex. : système de production biologique vs conventionnel). À ce jour, c’est à notre connaissance l’étude de rentabilité des cultures de couverture la plus approfondie au Québec. Cette dernière de quatre fiches traite des coûts de fertilisation et des semences de CC. De plus, une analyse de sensibilité est présentée en faisant varier les coûts des fertilisants et les résultats de l’analyse sont présentés aux tableaux 1 à 3. Le résultat des valeurs de MBP présenté ci-dessous est partiel, car certaines données d’intrants n’étaient pas disponibles dans les résultats agronomiques émanant de la méta-analyse. Dans ce contexte, les résultats ne doivent pas être appréciés pour leur valeur absolue, mais plutôt pour comparer le potentiel des différentes CC.