Une technologie innovatrice au service de la production animale durable

31 mai 2022

Afin de respecter les valeurs sociales actuelles liées à l’émission d’odeurs, de gaz à effet de serre et de pathogènes dans l’atmosphère, des solutions innovatrices sont développées à l’Institut pour accompagner les producteurs à faire face aux enjeux actuels.

La santé et l’équilibre de l’écosystème de production animale sont au cœur des solutions développées par l’IRDA. L’Institut a notamment
mis au point un procédé de traitement aérobie du lisier de porc permettant de produire des fertilisants organiques efficients et socialement acceptables. En partenariat avec Fertilisation Fertiroy et Soleno, l’équipe du chercheur Stéphane Godbout a démontré qu’en plus d’éliminer 99,9 % des E.Coli, la nouvelle technologie permet de réduire les émissions d’odeurs et de gaz à effet de serre (GES) de plus de 95 % comparativement à celles émises lors de l’entreposage du lisier brut. Après quelques jours, le lisier traité se sépare
naturellement par décantation en deux phases et produit des fertilisants. Ce procédé permet donc de valoriser le lisier de porc de façon plus efficace tout en augmentant son acceptabilité sociale.

Ce projet, couplé à d’autres initiatives de l’Institut réalisées en collaboration avec des producteurs agricoles, a mis en évidence l’importance de considérer les installations d’élevage comme faisant partie d’un écosystème dont chaque acteur doit être considéré à parts égales. Par exemple, le bien-être animal ne peut se faire au détriment de la santé des travailleurs ni de l’impact environnemental, et vice-versa.

La mise en commun de l’ensemble de ces activités ainsi que la collaboration avec différents experts belges ont permis à l’IRDA de se familiariser avec le concept appelé « Une santé » (One Health) et de le mettre en oeuvre au Québec via un réseau d’experts multidisciplinaires regroupant ingénieurs, agronomes, vétérinaires et médecins.

Des démarches sont d’ailleurs en cours pour réaliser un projet avec l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, l’Université Laval, des centres d’expertises en production animale et des experts de
différents domaines.

L’IRDA participe également à des activités regroupant différents acteurs de la recherche lui permettant de réaliser sa mission. En 2021, l’Institut a collaboré à l’organisation de la 5e conférence de la Commission internationale du génie rural (CIGR) ayant pour thème : L’intégration de l’agriculture à la société par l’ingénierie : défis et opportunités.

La contribution à la Chaire de leadership en enseignement des bâtiments agricoles durables menée par le professeur Sébastien Fournel à l’Université Laval est un autre exemple concret de maillage avec les acteurs du milieu avec lesquels l’IRDA favorise la création de solutions innovantes.

Par ailleurs, un nouveau concept ayant comme objectif de considérer l’ensemble des pratiques agricoles comme un tout indissociable (productions végétales, productions animales et valorisation des sous-produits) est en cours d’élaboration à l’IRDA. Il permettra aux producteurs d’intégrer des pratiques agricoles assurant à la fois une productivité élevée et le respect de la santé globale de l’écosystème (animaux, producteurs, citoyens et environnement).