Protection de l'eau

L’eau est un sujet sensible qui suscite à la fois l’intérêt de la population, des entreprises et des gouvernements. Cette ressource nécessite une gestion serrée afin de préserver notamment la santé de la population, la santé des sols de même que la santé des écosystèmes.

Plusieurs secteurs d'activité impliqués

La protection adéquate de l’eau implique plusieurs secteurs d’activité, dont l’agriculture. Par exemple, l’application excessive de fumier et de pesticides sont des pratiques qui contaminent les eaux de surface et souterraines. On pense entre autres à E. coli et aux coliformes fécaux, ou encore aux surplus de phosphore et d’azote qui se retrouvent dans les cours d’eau et qui favorisent la prolifération d’algues bleues. D’un point de vue sociétal, ces contaminants peuvent occasionner des restrictions d’accès à l’eau, comme des fermetures de plages, des avis d’ébullition et même de non-consommation de l’eau potable. D’un point de vue agricole, la qualité des cours d’eau représente un enjeu majeur puisqu’il s’agit souvent d’une source pour l’irrigation des cultures. Il en va de la qualité des sols et surtout de la salubrité des récoltes, ce qui peut occasionner, en cas de problèmes, des pertes financières majeures.

Grâce à ses installations, dont celles de Saint-Lambert-de-Lauzon où une grande section de l’exploitation a été remodelée de façon à créer des installations uniques au Québec de microbassins versants, et à plus de 20 ans de travaux en hydrographie, l’IRDA agit à plusieurs niveaux en protection de l’eau. Tant pour les aspects qualitatif (qualité de l’eau, présence de contaminants, caractérisation biologique, chimique et physique, etc.) et quantitatif (gestion des excès d’eau, drainage, volume de ruissellement, etc.), les experts interviennent sur le terrain en étudiant la situation, en posant un diagnostic et en élaborant des modèles hydrologiques décrivant notamment les stocks et les flux de phosphore et d’azote de bassins versants. En plus de desservir une clientèle agricole, l’IRDA a réalisé plusieurs mandats pour des municipalités et des organismes publics désireux de protéger des prises d’eau potable et des plans d’eaux destinés aux activités de plaisance.

Rivière et technicien
1 / 10
Technicienne
2 / 10
Champ et ruisseau
3 / 10
Aubert Michaud
4 / 10
Aubert Michaud
5 / 10
Rivière et pont
6 / 10
Technicien en hiver
7 / 10
Ruisseau et technicienne
8 / 10
Champ
9 / 10
Field
10 / 10

L’IRDA a instrumenté une trentaine de microbassins versants depuis les 20 dernières années. Douze stations hydrométriques sont actuellement en fonction.