Détection des spores de pucciniastrum geopertianum – rouille balais sorcière bleuet

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

Les balais de sorcière sont un problème récurrent dans la culture du bleuet en corymbe. Aucune bleuetière n’y échappe. Ils étaient particulièrement abondants en 2016. Toutefois, au Québec, la maladie n’a jamais été détectée sur les balais eux-mêmes. Les balais demeurent un symptôme seulement. Selon la littérature, la maladie serait causée par un champignon de la famille des rouilles. Les rouilles ont la particularité de compléter leur cycle de vie en passant par deux hôtes distincts. Dans le cas de la rouille balais de sorcière, les deux hôtes seraient le bleuet en corymbe et le sapin baumier. Chez le sapin baumier, la maladie cause une rouille d’aiguilles. Les spores sont fréquemment observées en juillet, mais le début et la fin de la période de sporulation n’ont pas fait l’objet d’observations spécifiques au Québec. La rouille balais de sorcière entraine des pertes économiques chez ses deux hôtes. Le projet vise à déterminer si le symptôme de balais de sorcière, observable sur le bleuetier, est vraiment causé par la rouille Pucciniastrum geopertianum qui sévit sur le sapin baumier.

Objectif(s)

  • Étudier la chronologie de développement des symptômes de la rouille causée par geopertianum tel qu’ils se développent sur le sapin baumier et le bleuet en analysant par isolement sur gélose et par test PCR des échantillons hebdomadaires d’aiguilles de sapin et de balais de sorcière du bleuet prélevés tout au long de la saison.
  • Déterminer les dates et la durée de la sporulation sur chacun des deux hôtes.
  • Dépister, par des tests PCR, l’identité des champignons présents dans les échantillons.
  • Déterminer si la maladie peut se transmettre d’un bleuetier à un autre.

2016

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Grâce à ce projet, les producteurs subiront moins de pertes économiques causées par les balais de sorcière, un problème qui affecte toutes les bleuetières.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Appui au développement de l'agriculture et de l'agroalimentaire en région (PADAAR)

Cela pourrait vous intéresser

Pommes
2019-2020 • Production fruitière

Filets multitâches et mécanisation pour les vergers du futur sans pesticides

Il a été démontré que la lutte par exclusion peut permettre de combattre efficacement la quasi-totalité des ravageurs des pommes. Bien que le microsystème étudié au Québec depuis 2012 ait démontré son efficacité contre les insectes, plusieurs éléments problématiques restent à étudier avant qu’il puisse être recommandé à grande échelle.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Filet d'exclusion
2017-2019 • Production fruitière

Filets de polymères biosourcés pour l’amélioration des systèmes d’exclusion des ravageurs et la réduction de l’utilisation des pesticides et combustibles fossiles en agriculture (phase 1)

Ce projet vise à valider l'hypothèse selon laquelle un biopolymère peut être utilisé en remplacement d'un produit pétrolier d'origine fossile et à réduire davantage l'utilisation des pesticides sans effet adverse sur l'émission de GES.

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Daniel Cormier
Verger
2018-2021 • Production fruitière

Pièges automatisés pour la surveillance phytosanitaire des vergers : évaluation des systèmes actuels et potentiel futur pour le Québec

Ce projet vise à mesurer le potentiel actuel des pièges automatisés et d'extrapoler leur potentiel dans le contexte d'un réseau de surveillance pour les pommiers.

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Daniel Cormier