Détection des spores de pucciniastrum geopertianum – rouille balais sorcière bleuet

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur, Ph. D.

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

Les balais de sorcière sont un problème récurrent dans la culture du bleuet en corymbe. Aucune bleuetière n’y échappe. Ils étaient particulièrement abondants en 2016. Toutefois, au Québec, la maladie n’a jamais été détectée sur les balais eux-mêmes. Les balais demeurent un symptôme seulement. Selon la littérature, la maladie serait causée par un champignon de la famille des rouilles. Les rouilles ont la particularité de compléter leur cycle de vie en passant par deux hôtes distincts. Dans le cas de la rouille balais de sorcière, les deux hôtes seraient le bleuet en corymbe et le sapin baumier. Chez le sapin baumier, la maladie cause une rouille d’aiguilles. Les spores sont fréquemment observées en juillet, mais le début et la fin de la période de sporulation n’ont pas fait l’objet d’observations spécifiques au Québec. La rouille balais de sorcière entraine des pertes économiques chez ses deux hôtes. Le projet vise à déterminer si le symptôme de balais de sorcière, observable sur le bleuetier, est vraiment causé par la rouille Pucciniastrum geopertianum qui sévit sur le sapin baumier.

Objectif(s)

  • Étudier la chronologie de développement des symptômes de la rouille causée par geopertianum tel qu’ils se développent sur le sapin baumier et le bleuet en analysant par isolement sur gélose et par test PCR des échantillons hebdomadaires d’aiguilles de sapin et de balais de sorcière du bleuet prélevés tout au long de la saison.
  • Déterminer les dates et la durée de la sporulation sur chacun des deux hôtes.
  • Dépister, par des tests PCR, l’identité des champignons présents dans les échantillons.
  • Déterminer si la maladie peut se transmettre d’un bleuetier à un autre.

2016

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Grâce à ce projet, les producteurs subiront moins de pertes économiques causées par les balais de sorcière, un problème qui affecte toutes les bleuetières.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Appui au développement de l'agriculture et de l'agroalimentaire en région (PADAAR)

Cela pourrait vous intéresser

2019-2020 • Production fruitière

Étude des principaux facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements dans les bleuetières

Dans le cadre de ce projet, une bleuetière en année de production fera l’objet d’un suivi du statut hydrique du sol en 40 endroits afin de relier le prélèvement en eau aux rendements et à des facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
2014-2017 • Production fruitière

Lâchers d’insectes stériles comme méthode de lutte biologique contre la drosophile à ailes tachetées : protocole de stérilisation, compétitivité des mâles irradiés et lâchers en conditions semi-naturelles

Ce projet consiste à stériliser des drosophiles à ailes tachetées en laboratoire et à les relâcher massivement dans les cultures comme moyen de lutte contre les populations indigènes.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
F