Améliorer la gestion de l’irrigation en évaluant de façon précise l’efficacité réelle des précipitations

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Le projet consiste à fabriquer et mettre à l’essai un simulateur de pluie portatif qui permettra d’évaluer sous différentes conditions la proportion de l’eau tombée qui peut être valorisée par une culture. L’appareil sera utilisé dans plusieurs types de sols et divers systèmes. Il sera conçu de façon à simuler différentes intensités de précipitations. Ces estimations pourront ensuite être considérées lors de l’utilisation du bilan hydrique.

Objectif(s)

  • Mesurer l’efficacité réelle des précipitations en productions horticoles en champ afin de bonifier l’approche par bilan hydrique et ainsi améliorer la gestion de l’irrigation.

De 2016 à 2017

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

L'IRDA aide les producteurs à utiliser l'eau de façon optimale pour irriguer leurs cultures.

Partenaires

Atelier d’Usinage Jules Roberge | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme d’appui au développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en région

Cela pourrait vous intéresser

Développement de stratégies et de moyens pour désherber la carotte en rotation avec les grandes cultures

Projet de désherbage pour introduire la carotte biologique dans les rotations des producteurs de grandes cultures.

Chercheure : Élise Smedbol

En savoir plus sur le projet

Élise Smedbol

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout
2017-2018 • Production maraîchère

Essai de fertilisation k pour la culture du concombre frais sous fertigation à l’échelle du Québec

Ce projet vise à déterminer les doses en K (5 doses) à mettre avant la plantation dans le concombre sous plastique fertigué en azote.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
F