Application d’engrais en bande et d’engrais à libération contrôlée en production horticole avec plasticulture

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin
Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure, agr., Ph. D.

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry

Description

Ce projet vise à valider à grande échelle une régie raisonnée de l’irrigation et l’application en bande de divers types d’engrais au buttage, afin d’éliminer la fertigation et d’augmenter l’efficacité des fertilisants et de l’eau en plasticulture.

Objectif(s)

  • Valider à grande échelle les résultats de six années de recherche :
    • régie raisonnée de l’irrigation;
    • application d’engrais en bande au buttage (conventionnel et libération contrôlée).
  • Éliminer la fertigation.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production fruitière, Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau, Gestion des matières fertilisantes

Services

Ce projet a démontré que les producteurs pouvaient éliminer la fertigation grâce à l’utilisation d’engrais à libération contrôlée.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Prime-Vert – Volet 3 | Ferme François Gosselin | Ferme Maurice et Philippe Vaillancourt | Polyculture Plante 1987 | Ferme Jean-Pierre Plante | Ferme Onésime Pouliot | Réseau de lutte intégrée Orléans

Cela pourrait vous intéresser

2017-2018 • Production fruitière

Analyse du flux de sève pour évaluer la dynamique d’absorption d’eau du pommier

Il est envisageable de mesurer le flux de sève du pommier et de l’associer aux conditions hydriques du sol et aux conditions météorologiques.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
2019-2020 • Production fruitière

Étude des principaux facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements dans les bleuetières

Dans le cadre de ce projet, une bleuetière en année de production fera l’objet d’un suivi du statut hydrique du sol en 40 endroits afin de relier le prélèvement en eau aux rendements et à des facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin