Effets des extrêmes climatiques sur la fertilisation organique en production biologique de grains

Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser

Description

Le projet consistait, dans sa première phase, à réaliser une revue de littérature, une enquête auprès des producteurs de grains biologiques et une analyse de données historiques de rendement et de climat afin de documenter les effets des extrêmes climatiques sur les rendements et la mise en disponibilité des éléments nutritifs. Ces travaux ont mené à l’élaboration de scénarios de cultures et de pratiques agricoles à essayer en conditions expérimentales et chez les producteurs, et à une demande de financement pour assurer la suite du projet.

Objectif(s)

  • Évaluer comment les extrêmes climatiques affectent la disponibilité des éléments fertilisants (principalement l’azote) en grandes cultures sous régie biologique.
  • Développer des pratiques agricoles permettant de corriger ou d’atténuer ces effets.
  • Élaborer un protocole de recherche basé sur une enquête et des analyses de données historiques pour comparer des mesures d’atténuation des extrêmes climatiques en parcelles expérimentales et chez les producteurs.

De 2015 à 2016

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes

Service

Ces travaux ont mené à l’élaboration de scénarios de cultures et de pratiques pour augmenter les rendements des producteurs de grains.

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec | Université Laval | Centre de recherche sur les grains

Cela pourrait vous intéresser

Soya
2017-2019 • Grandes cultures

Potentiel des bandes fleuries comme réservoir de champignons entomopathogènes pour le contrôle du puceron du soya — volet économique

Analyse économique du potentiel des bandes fleuries comme réservoir de différentes espèces de pucerons sensibles à P. neoaphidis autour des champs de soya.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile

Analyse coûts/bénéfices d’actions proposées afin de réduire l’apport en phosphore à la Baie Missisquoi en provenance du bassin-versant de la Rivière de la Roche

Le sous-bassin versant de la Rivière de la Roche a un des taux les plus élevés d’exportation de phosphore et de sédiments de l’ensemble du bassin de la Baie Missisquoi, laquelle interpelle particulièrement le milieu agricole. 

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Luc Belzile
Drainage agricole
2019-2022 • Grandes cultures

Utilisation optimale de l'eau et des nutriments par les cultures au moyen du drainage contrôlé

La démarche du projet repose sur des mesures en continu des hauteurs de la nappe d'eau au champ, des exportations d'eau et des flux de sédiments, d'azote et de phosphore au drain de quatre champs en production de grandes cultures.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud