Stratégies de lutte pour réduire l’impact phytosanitaire de la drosophile à ailes tachetées

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Chercheure

450 653-7368
poste 363

Joindre Annabelle Firlej

Description

La drosophile à ailes tachetées (DAT), Drosophila suzukii, est un ravageur exotique originaire d’Asie observé pour la première fois en 2010 au Québec et considéré depuis 2013 comme un ravageur majeur des petits-fruits. Ce projet vise à valoriser la lutte biologique par l’évaluation d’un complexe d’ennemis naturels attaquant divers stades de développement de ce ravageur.

Objectif(s)

  • Retarder les applications phytosanitaires pour lutter contre la DAT.
  • Tester l’efficacité de prédateurs-parasitoïdes en laboratoire pour lutter contre la DAT.
  • Déterminer un agencement d’ennemis naturels en condition semi-naturelle.
  • Déterminer l’effet des insecticides biologiques contre la DAT sur les ennemis naturels sélectionnés.

De 2016 à 2019

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

La stérilisation des drosophiles réduit les quantités de produits chimiques pulvérisés sur des fruits matures.

Partenaires

Cultivons l'avenir II | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Innov'Action | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Université Laval | Université de Floride

Cela pourrait vous intéresser

Drosophile à ailes tachetées
2018-2023 • Production fruitière

Gestion écologique de la drosophile à ailes tachetées

Le projet élaborera des stratégies multiples, indépendantes, mais potentiellement synergiques pour la lutte biologique à la drosophile à ailes tachetées.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Punaise de la molène
2016-2019 • Production fruitière

Sélection, technique de production de masse et efficacité sur le terrain d'une souche zoophage de la punaise de la molène

Le projet vise à sélectionner une lignée de la punaise de la molène afin de lutter contre le tétranyque à deux points et le tétranyque rouge pendant la période période où les populations peuvent pulluler.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier