Utilisation à grande échelle de la confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme dans les vergers québécois

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Ce projet avait pour but d’augmenter les surfaces de vergers en confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme dans toutes les régions pomicoles du Québec. Les producteurs réduiront ainsi le nombre d’applications d'insecticides dirigées contre cet insecte et des risques associés à leur utilisation pour une meilleure protection de l’environnement et de la santé humaine.

Objectif(s)

  • Sensibiliser une majorité de pomiculteurs québécois à cette méthode de lutte alternative aux insecticides.
  • Qu’au terme du projet, 25 % des surfaces de vergers de pommiers au Québec utilisent la lutte par confusion sexuelle contre le carpocapse de la pomme.
  • Réduire de 25 % le nombre d’applications d’insecticides contre le carpocapse pour les producteurs qui utiliseront la confusion sexuelle.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

En 2017, 137 vergers québécois, pour une superficie équivalente à 2 800 terrains de football, avaient adopté la confusion sexuelle pour lutter contre le carpocapse de la pomme.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Prime-Vert

Publications

Cela pourrait vous intéresser

2014-2018 • Production fruitière

Développement d’une régie de production de fraises biologiques

Dans un modèle de plantation à haute densité de fraisiers en motte sur paillis de plastique, ce projet visait à évaluer la toxicité d’insecticides biologiques pour lutter contre la punaise terne et l’anthonome du fraisier et d’herbicides biologiques contre les mauvaises herbes sur le rang et en bordure du rang.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier

Détection des spores de pucciniastrum geopertianum – rouille balais sorcière bleuet

Ce projet vise à déterminer si le symptôme de balais de sorcière, observable sur le bleuetier, est vraiment causé par la rouille Pucciniastrum geopertianum qui sévit sur le sapin baumier.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
2017-2019 • Production fruitière

Filets de polymères biosourcés pour l’amélioration des systèmes d’exclusion des ravageurs et la réduction de l’utilisation des pesticides et combustibles fossiles en agriculture (phase 1)

Ce projet vise à valider l'hypothèse selon laquelle un biopolymère peut être utilisé en remplacement d'un produit pétrolier d'origine fossile et à réduire davantage l'utilisation des pesticides sans effet adverse sur l'émission de GES.

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Daniel Cormier