Adaptation de la surveillance phytosanitaire aux changements climatiques : mieux comprendre les facteurs influençant l’abondance de la pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis) au Québec pour mieux adapter la surveillance et gérer le risque futur du ravageur

Durée : 2018-2021

Secteur : Grandes cultures

Chercheur : Josée Boisclair

Chercheur : Daniel Cormier

Rôle dans le projet : Requérant

Partenaires : Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec – Programme Prive-Vert – Sous-volet 3.2

pyrdegepi2i

Description :

La pyrale du maïs est le principal ravageur du maïs sucré au Québec. Le Réseau d’Avertissements Phytosanitaires - Maïs Sucré (RAP MS) utilise des pièges à phéromone pour faire le suivi des populations de pyrales du maïs au Québec depuis une quarantaine d’années. Les données de captures des adultes de la pyrale du maïs récoltées par le RAP MS de 1977 à 2017, ainsi que plusieurs autres bases de données disponibles, seront utilisées pour les analyses (Marcel Hudon, 1956-1970 ; MAPAQ, 1975-1987 et 1993-1996, etc.).

Différentes données, comme l’abondance des captures, les dates de captures et l’aire de répartition des deux races, seront analysées pour dresser un portrait de l’évolution de l’abondance de la pyrale du maïs au Québec depuis le début des prises de données. Ensuite, différents facteurs abiotiques, comme l’évolution des superficies de maïs Bt et l’évolution du climat, seront modélisés afin d’expliquer les changements observés dans l’abondance de la pyrale du maïs.

Finalement, les modèles concluants seront projetés avec les scénarios climatiques (2041-2070) basés sur des modèles régionaux sur une grille de 10 km afin d’évaluer les répercussions de ces facteurs abiotiques sur l’évolution future de la pyrale du maïs dans le maïs sucré au Québec. De plus, des tests en laboratoire et sur le terrain seront également réalisés dans le but d’acquérir de nouvelles connaissances sur la survie hivernale des larves en diapause dans un contexte de changements climatiques au Québec.

Finalement, à la lumière des résultats obtenus, des mises à jour à court, moyen et long termes pourraient être proposées au protocole de surveillance phytosanitaire actuellement utilisé par le RAP MS.

Objectifs :

  • Analyser les facteurs influençant l’abondance de la pyrale du maïs au Québec pour mieux adapter la surveillance et gérer le risque futur du ravageur.
  • Rassembler, compiler et analyser les données historiques de captures de la pyrale du maïs et identifier les principaux facteurs expliquant les changements survenus dans la densité de leurs populations.
  • Dans un contexte de changements climatiques, évaluer les répercussions de ces facteurs sur l’évolution future des populations de pyrales du maïs et acquérir de nouvelles connaissances sur la survie hivernale des larves en diapause.
  • Suggérer des adaptations au système de surveillance phytosanitaire pour mieux gérer les risques futurs associés à ce ravageur et proposer des modifications à la stratégie de surveillance actuellement utilisée.