Des balises techniques, économiques, sociales et environnementales au recours à l’Irrigation du maïs, du soya et des plantes fourragères

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin
Catherine Bossé, chargée de projets en pédologie

Catherine Bossé

Chargée de projets en pédologie, agr.

418 643-2380
poste 405

Joindre Catherine Bossé

Description

Ce projet de recherche vise l’instauration de balises techniques, économiques, sociales et environnementales lors de l’irrigation des grandes cultures et des plantes fourragères.

Des essais d’irrigation au champ seront réalisés en conditions de production commerciale au cours des années 2021 à 2023. Les tests en cultures pérennes (mélange luzerne-fléole en année d’établissement et en année de production) seront réalisés au Bas-Saint-Laurent et ceux en grandes cultures (maïs-grain et soya) seront réalisés dans la Capitale-Nationale.

Les résultats de cette étude permettront d’estimer les gains en rendement associés à l’irrigation et d’évaluer les besoins en eau de cette pratique sur les ressources hydriques en climat actuel et futur. La faisabilité économique de cette pratique sera également évaluée.

Une équipe d’intervenants spécialisés en production, en agronomie, en modélisation, en pédologie, en agroéconomie et en biostatistique provenant d’entreprises privées, de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada réaliseront ce projet de recherche.

Objectif(s)

  • Estimer, à partir d’essais au champ et de simulations, les gains de rendement associés à l’irrigation dans les climats actuels et futurs.
  • Évaluer les coûts de l’irrigation et ses effets sur la rentabilité de la méthode d’irrigation choisie.
  • Évaluer les besoins en eau de cette pratique sur les ressources hydriques en période d’étiage et son effet cumulatif sur les autres utilisateurs du territoire visé.
  • Diffuser les informations auprès de la clientèle agricole.

De 2020 à 2024

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Partenaires

Cela pourrait vous intéresser

2014-2017 • Grandes cultures

Développement et adaptation de technique de cultures de couverture à la région de l'Estrie (volet économique)

Dans ce projet réalisé par le Club agroenvironnemental de l’Estrie, l’IRDA est responsable de l’analyse économique

En savoir plus sur le projet

2019-2022 • Grandes cultures

Impact des céréales d’automne sur la rentabilité, l’amélioration de la santé du sol et la réduction de l’usage des pesticides par rapport aux céréales de printemps

Dix sites d’essai seront installés deux années consécutives chez les producteurs dans dix régions en régie conventionnelle ou biologique pour comparer la performance des céréales d’automne à celle des céréales de printemps.

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Caroline Côté

Outil de diagnostic et de prédiction des exportations diffuses de sédiments et nutriments : GEODEP+N

Ce projet visait à intégrer les connaissances scientifiques actuelles afin de développer un outil de prévision à référence spatiale des exportations diffuses de sédiments, d’azote et de phosphore, applicable à l’échelle de la ferme et du bassin versant.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud