Des balises techniques, économiques, sociales et environnementales au recours à l’Irrigation du maïs, du soya et des plantes fourragères

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin
Catherine Bossé, chargée de projets en pédologie

Catherine Bossé

Chargée de projets en pédologie, agr.

418 643-2380
poste 405

Joindre Catherine Bossé

Simon Ricard

Chercheur, ing., M. Sc., M.A., Ph. D.

418 643-2380
poste 691

Joindre Simon Ricard

Description

Ce projet de recherche vise l’instauration de balises techniques, économiques, sociales et environnementales lors de l’irrigation des grandes cultures et des plantes fourragères.

Des essais d’irrigation au champ seront réalisés en conditions de production commerciale au cours des années 2021 à 2023. Les tests en cultures pérennes (mélange luzerne-fléole en année d’établissement et en année de production) seront réalisés au Bas-Saint-Laurent et ceux en grandes cultures (maïs-grain et soya) seront réalisés dans la Capitale-Nationale.

Les résultats de cette étude permettront d’estimer les gains en rendement associés à l’irrigation et d’évaluer les besoins en eau de cette pratique sur les ressources hydriques en climat actuel et futur. La faisabilité économique de cette pratique sera également évaluée.

Une équipe d’intervenants spécialisés en production, en agronomie, en modélisation, en pédologie, en agroéconomie et en biostatistique provenant d’entreprises privées, de l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement, du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada réaliseront ce projet de recherche.

Objectif(s)

  • Estimer, à partir d’essais au champ et de simulations, les gains de rendement associés à l’irrigation dans les climats actuels et futurs.
  • Évaluer les coûts de l’irrigation et ses effets sur la rentabilité de la méthode d’irrigation choisie.
  • Évaluer les besoins en eau de cette pratique sur les ressources hydriques en période d’étiage et son effet cumulatif sur les autres utilisateurs du territoire visé.
  • Diffuser les informations auprès de la clientèle agricole.

De 2020 à 2024

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Partenaires

Cela pourrait vous intéresser

2015-2018 • Grandes cultures

Le chia : une nouvelle culture pour la production biologique au Québec

Ce projet de deux ans a permis de comparer les rendements en graines de chia pour trois dates de semis et trois taux de semis.

En savoir plus sur le projet

2017-2020 • Grandes cultures

Validation des indicateurs de santé des sols comme outils de prédiction de fourniture en azote des sols pour des recommandations en engrais azotés plus justes

Projet visant à définir un modèle de prédiction de fourniture en azote du sol en se basant sur certains indicateurs biologiques de santé.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2016-2018 • Grandes cultures

Évaluation de la rentabilité des cultures de couverture à l'échelle de l'entreprise agricole

Dans ce projet, les bénéfices privés, à l’échelle de la ferme, des cultures de couverture ont été évalués, et ce, pour plusieurs de ces cultures et selon plusieurs modes d’implantation.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

F