Potentiel des bandes fleuries comme réservoir de champignons entomopathogènes pour le contrôle du puceron du soya — volet économique

Description

Dans ce projet réalisé par le Centre de recherche sur les grains (CÉROM), l’IRDA est responsable de l’analyse économique.

Le projet initial du CÉROM, d’une durée de deux ans, vise à évaluer le potentiel des bandes fleuries comme réservoir de différentes espèces de pucerons sensibles à P. neoaphidis autour des champs de soya.

Objectif(s)

  • Recenser les espèces de pucerons et leur saisonnalité sur les plantes hôtes des bandes fleuries déjà établies.
  • Évaluer la sensibilité des pucerons présents sur les plantes hôtes à Pandora neoaphidis.
  • Déterminer l’effet des bandes fleuries sur la dynamique des épizooties du puceron du soya dans la culture du soya.
  • Évaluer la rentabilité à la ferme de l’utilisation des bandes fleuries.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Les analyses économiques de l'IRDA permettent entre autres d'évaluer la rentabilité de méthodes alternatives de lutte aux insectes nuisibles.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Centre de recherche sur les grains

Cela pourrait vous intéresser

Sous-solage
2014-2017 • Grandes cultures

Sous-solage et drainage temporaire des sols à perméabilité réduite

Le projet a évalué et comparé en dispositif expérimental l'efficacité de deux types de sous-soleuses (sur bélier ou conventionnel avec tracteur) opérées en modes parallèle et perpendiculaire aux drains pour améliorer les conditions de drainage et la productivité des sols par rapport à la parcelle témoin.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Canola
2016-2019 • Grandes cultures

Impact de la gestion des effluents d’élevage et du travail du sol sur la qualité et la salubrité des eaux de drainage en cultures annuelles de canola et de blé

Du canola et du blé (rotation blé-maïs-canola) ont été semés en 2016 et 2017 sur 12 parcelles expérimentales comportant le travail du sol en parcelles principales (travail réduit et chisel) et le mode de fertilisation (engrais minéraux, 25 m3/ha de lisier et 50 m3/ha de lisier) en sous-parcelles.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Marc-Olivier Gasser
2018-2022 • Grandes cultures

Lutte biologique contre le charançon de la silique dans la culture du canola – Volet économique

Ce projet vise à perfectionner les méthodes de lutte biologiques contre le charançon de la silique dans la culture du canola. Dans ce projet initié par Agriculture et Agroalimentaire Canada et mené au Québec par l’UQAM, l’IRDA assure l’analyse économique des pratiques mises à l’essai.

En savoir plus sur le projet