Complémentarité de prédateurs commerciaux pour lutter contre la drosophile à ailes tachetés en production de fraises à jours neutres biologiques

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Chercheure, Ph. D.

450 653-7368
poste 363

Joindre Annabelle Firlej

Description

La drosophile à ailes tachetées est un ravageur particulièrement problématique pour le secteur des petits fruits étant donné son grand potentiel de ponte et l’explosion de ses populations en fin de saison au moment de la récolte. Ses larves cachées dans les fruits sont difficilement atteignables par les insecticides. Au Québec, sa lutte repose essentiellement sur l’application répétée et alternée d’insecticides toxiques pour les pollinisateurs et certains ont des indices de risque pour l’environnement et la santé non négligeables. Dans les cultures biologiques, jusqu'à trois traitement d’Entrust sont possibles, mais il y a un risque de développement de résistance. Pour réduire l’impact phytosanitaire de la drosophile dans les cultures de petits fruits, l’IRDA propose d’évaluer la complémentarité de prédateurs commerciaux. Les trois prédateurs choisis (Orius insidiosius, Chrysoperla carnea et Dicyphus hesperus) ont démontré en laboratoire leur efficacité à manger les œufs de drosophile à ailes tachetées. Trois traitements de lâchers de prédateurs en combinaison seront comparés à un témoin dans un dispositif en bloc complet aléatoire établi dans une culture de fraises à jours neutres biologiques. Les infestations aux fruits et les pourcentages de fruits vendables seront évalués et comparés entre les traitements.

Objectif(s)

  • Développer une méthode de lutte à l’aide de lâchers de prédateurs commerciaux en culture de fraises à jours neutres biologiques pour contrôler la drosophile à ailes tachetées.

De 2020 à 2022

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

Le projet permettra de connaître l'efficacité de différentes combinaisons de prédateurs pour lutter biologiquement contre la drosophile à ailes tachetées.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

2014-2017 • Production fruitière

Établissement d’un seuil d’intervention évolutif pour la cécidomyie du pommier et modélisation de l’abondance des populations d’adultes de ce nouveau ravageur

La cécidomyie du pommier (CDP), Dasineura mali (Kieffer), est un nouvel ennemi du pommier au Québec. Ce projet permettra de connaître la phénologie de ce ravageur, d’établir un seuil d’intervention évolutif et d’intégrer ces résultats au sein d’un modèle phénologique dans CIPRA.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier