Étude des principaux facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements dans les bleuetières

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Le prélèvement en eau de bleuetières situées au Saguenay–Lac-Saint-Jean a fait l’objet d’un suivi de 2015 à 2018 par l’IRDA. Ces mesures indiquent d’abord que, dans le contexte actuel de production, le bleuet nain est une culture avec un besoin en eau qui peut être qualifié de faible. De plus, les rendements mesurés sont très variables à l’intérieur même d’un champ et peuvent être anticipés avec le type de suivi réalisé. Le prélèvement en eau mesuré suggère aussi que le potentiel de rendement des bleuetières suivies est fort probablement plus élevé. Actuellement, ce prélèvement est généralement de 50 % inférieur à la demande en évapotranspiration potentielle. Dans le cadre de ce projet, une bleuetière en année de production fera l’objet d’un suivi du statut hydrique du sol en 40 endroits afin de relier le prélèvement en eau aux rendements et à des facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements.

Objectif(s)

  • Consolider l’approche du « prélèvement en eau de la culture » comme un indice pour évaluer le potentiel de rendement du bleuetier.
  • Identifier des conditions environnementales, autres que la génétique des plants, qui sont favorables à un prélèvement en eau supérieur par la culture qui est supérieur.
  • Proposer des interventions pour augmenter le rendement des zones de champs plus faibles.

De 2019 à 2020

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Un meilleur prélèvement de l'eau contribuera à augmenter le rendement des bleuetières.

Partenaires

Ferme forestière Paul Grenon et fils | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Cela pourrait vous intéresser

2015-2017 • Production fruitière

Lutte attracticide au charançon de la prune pour les vergers sous production conventionnelle et biologique

Une méthode de lutte attracticide a récemment été proposée par des chercheurs américains pour la lutte au charançon de la prune, mais elle est quasi-inutilisée en vergers, voire inconnue au Québec.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
2017-2020 • Production fruitière

Impact de la croissance et de la pluie sur les traitements appliqués contre la tavelure

L’objectif de ce projet est d’établir l’impact combiné de la sortie des nouvelles feuilles et de la pluie sur l’efficacité de différents fongicides contre la tavelure.

Chercheur : Vincent Philion

En savoir plus sur le projet

Vincent Philion
2018-2020 • Production fruitière

Lutter contre le carpocapse de la pomme par confusion sexuelle – phase II

Mandat pour coordonner et pour consolider l’utilisation de la confusion sexuelle du carpocapse de la pomme dans les vergers.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier