Étude des principaux facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements dans les bleuetières

Carl Boivin, chercheur

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

Le prélèvement en eau de bleuetières situées au Saguenay–Lac-Saint-Jean a fait l’objet d’un suivi de 2015 à 2018 par l’IRDA. Ces mesures indiquent d’abord que, dans le contexte actuel de production, le bleuet nain est une culture avec un besoin en eau qui peut être qualifié de faible. De plus, les rendements mesurés sont très variables à l’intérieur même d’un champ et peuvent être anticipés avec le type de suivi réalisé. Le prélèvement en eau mesuré suggère aussi que le potentiel de rendement des bleuetières suivies est fort probablement plus élevé. Actuellement, ce prélèvement est généralement de 50 % inférieur à la demande en évapotranspiration potentielle. Dans le cadre de ce projet, une bleuetière en année de production fera l’objet d’un suivi du statut hydrique du sol en 40 endroits afin de relier le prélèvement en eau aux rendements et à des facteurs physicochimiques et environnementaux pouvant expliquer la variabilité des rendements.

Objectif(s)

  • Consolider l’approche du « prélèvement en eau de la culture » comme un indice pour évaluer le potentiel de rendement du bleuetier.
  • Identifier des conditions environnementales, autres que la génétique des plants, qui sont favorables à un prélèvement en eau supérieur par la culture qui est supérieur.
  • Proposer des interventions pour augmenter le rendement des zones de champs plus faibles.

De 2019 à 2020

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Gestion optimale de l'eau

Service

Un meilleur prélèvement de l'eau contribuera à augmenter le rendement des bleuetières.

Partenaires

Ferme forestière Paul Grenon et fils | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation

Cela pourrait vous intéresser

2018-2021 • Production fruitière

Lâchers à grande échelle de trichogrammes pour lutter biologiquement contre la tordeuse des canneberges

Ce projet vise à développer une méthode de lâchers de trichogrammes à grande échelle pour lutter contre la tordeuse des canneberges.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier
2021-2023 • Production fruitière

Amélioration des conditions environnementales du bleuet sauvage cultivé à l’aide de pratiques culturales ayant trait au travail du sol, à la régie de l’eau et à la fertilisation

Les résultats de ce projet proposeront des outils pour soutenir les producteurs et assurer la compétitivité et le développement du secteur de la production du bleuet sauvage certifié « Bleuets sauvages Boréals » et biologique, deux créneaux propres au Québec.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
2019-2023 • Production fruitière

Adaptation de la régie de production de la fraise à jour neutre irriguée permettant une meilleure fonctionnalité des sols grâce à l'activation des microorganismes bénéfiques par l’ajout de carbone labile à l'implantation

Ce projet propose d'adapter la régie sans fertigation des producteurs de fraises par l'apport de carbone labile afin de maintenir ou de rétablir rapidement l'activité des microorganismes bénéfiques.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry