Développement et adaptation de technique de cultures de couverture à la région de l'Estrie (volet économique)

Luc Belzile, chercheur

Luc Belzile

Chargé de projets

418 643-2380
poste 630

Joindre Luc Belzile

Description

Dans ce projet réalisé par le Club agroenvironnemental de l’Estrie, l’IRDA était responsable de l’analyse économique. Dans cette région, les producteurs reconnaissent l'intérêt de cultiver des cultures de couverture. Toutefois, il reste des questions techniques à résoudre afin de faciliter l’adoption des cultures de couverture par les producteurs agricoles.

Objectif(s)

  • Réaliser un essai de ray-grass intercalaire dans le maïs.
  • Réaliser un essai de céréales et de trèfle intercalaires dans le soya.
  • Réaliser un essai de pois fourrager après le blé.
  • Diffuser l’information produite.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Ce projet contribuera à l’adoption des cultures de couverture par les producteurs agricoles.

Partenaire

Club agroenvironnemental de l'Estrie

Cela pourrait vous intéresser

Analyse coûts/bénéfices d’actions proposées afin de réduire l’apport en phosphore à la Baie Missisquoi en provenance du bassin-versant de la Rivière de la Roche

Le sous-bassin versant de la Rivière de la Roche a un des taux les plus élevés d’exportation de phosphore et de sédiments de l’ensemble du bassin de la Baie Missisquoi, laquelle interpelle particulièrement le milieu agricole. 

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Luc Belzile
Champ de maïs
2017-2021 • Grandes cultures

Systèmes de grandes cultures à haut rendement et réévaluation de l’usage du glyphosate

Ce projet de l’IRDA vise à évaluer l’impact de l’application de divers taux de glyphosate dans des systèmes de grandes cultures sur le microbiome des sols et des rhizosphères des cultures.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
2018-2020 • Grandes cultures

Étude de synchronisation de la fourniture en N des engrais verts permettant la réduction ou le remplacement des applications de lisier de porc en post-levée du maïs-grain, en contexte de transition biologique

Présenter un moyen de combler une part significative des besoins en azote de cultures exigeantes grâce à une meilleure synchronisation de la fourniture en azote, tout en préservant la fenêtre de production de revenus du producteur.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry