Identification des causes du dépérissement des fraisiers pour élaborer des stratégies de lutte intégrée

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

Ce projet proposait de réaliser un inventaire exhaustif des virus, des phytoplasmes, des champignons et des nématodes dans les pépinières et les fraisières pour préciser les causes du dépérissement des fraisiers au Québec. Une base de données compilera les informations sur les régies de production et de protection utilisées par les producteurs de plants et de fruits. La réalisation du projet rendra accessibles des services diagnostiques rapides et performants.

Objectif(s)

  • Préciser les causes du dépérissement.
  • Dresser un inventaire des pratiques culturales adoptées par les producteurs de plants et de fruits au Québec.
  • Identifier des facteurs prépondérants au dépérissement.
  • Offrir des services diagnostiques qui aideront les producteurs à identifier rapidement la cause du dépérissement.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Analyses de laboratoire

Services

Ce projet permettra d'offrir de nouveaux services diagnostiques pour aider les producteurs à identifier rapidement la cause du dépérissement des fraisiers.

Cela pourrait vous intéresser

2018-2019 • Production maraîchère

Évaluation d’une régie d’application en bande fractionnée de fientes granulées de poules dans le chou en production maraîchage biologique

Ce projet vise à développer, pour les cultures maraîchères exigeantes en azote et cultivées en rangs - telles que le chou d’été - une régie de fertilisation utilisant les granules de fientes de poules afin de mettre à profit l’application en bande et le fractionnement.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Irrigation goutte à goutte
2017-2018 • Production maraîchère

Fertigation de la pomme de terre par système d’irrigation goutte à goutte

Le présent projet souhaite conjuguer l’efficacité du goutte-à-goutte et du « fractionnement multiple de l’azote » afin de diminuer la dose totale d’azote apportée par unité de pomme de terre produite et d’offrir des alternatives économiques et environnementales avantageuses à la régie usuelle.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin