Impact économique de la résistance aux fongicides en horticulture

Luc Belzile

Description

Le milieu agricole assiste à l’émergence de résistances à certaines des plus importantes classes de fongicides qui compromettent le contrôle de plusieurs maladies. C’est le cas pour certaines maladies de la fraise (pourriture grise, blanc et anthracnose), de la vigne (pourriture grise, blanc, mildiou) et de l’oignon (brûlure de la feuille). Malgré le recours à de bonnes pratiques agricoles combinées à l’utilisation raisonnée de fongicides, des pertes de contrôle ont été rapportées dans différentes régions du Québec au cours des dernières années. Ce projet est initié par Phytodata, qui en assure toute la partie agronomique. Il consiste à inventorier l’état des connaissances de la résistance de différents pathogènes aux fongicides, diffuser cette connaissance et, sur la base de celle-ci, procéder à une évaluation préliminaire de l'impact économique de la résistance aux fongicides. Cette étape est réalisée par l’IRDA.

Objectif(s)

  • Réaliser une revue de littérature sur la résistance aux fongicides au Québec et ailleurs.
  • Développer un site Web permettant de regrouper et de diffuser l’information sur la résistance aux fongicides.
  • Réaliser, à l’aide d’outils moléculaires et de phénotypage, un inventaire régional de la résistance pour B. cinerea (fraise et vigne), B. squamosa (oignon) et C. acutatum (fraise).
  • Documenter, à l’aide d’outils moléculaires, le problème de résistance pour les parasites obligatoires P. aphanis (blanc, fraise), P. viticola (mildiou, vigne) et E. necator (blanc, vigne).
  • Constituer une banque de référence.
  • Réaliser une évaluation préliminaire de l'impact économique de la résistance aux fongicides.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production fruitière, Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Cette étude permettra de chiffrer l'impact économique de la résistance aux fongicides.

Partenaire

Phytodata

Cela pourrait vous intéresser

2019-2020 • Production fruitière

Filets multitâches et mécanisation pour les vergers du futur sans pesticides

Il a été démontré que la lutte par exclusion peut permettre de combattre efficacement la quasi-totalité des ravageurs des pommes. Bien que le microsystème étudié au Québec depuis 2012 ait démontré son efficacité contre les insectes, plusieurs éléments problématiques restent à étudier avant qu’il puisse être recommandé à grande échelle.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
2019-2022 • Production fruitière

Évaluation de l’influence de facteurs biotiques et abiotiques sur l’efficacité de l’inondation printanière comme moyen de lutte physique contre la tordeuse des canneberges

Projet d'évaluation de l’effet de facteurs biotiques et abiotiques sur l’efficacité de l’inondation printanière afin de développer une stratégie de lutte physique contre la tordeuse des canneberges en régie biologique.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier