Impact économique de la résistance aux fongicides en horticulture

Description

Le milieu agricole assiste à l’émergence de résistances à certaines des plus importantes classes de fongicides qui compromettent le contrôle de plusieurs maladies. C’est le cas pour certaines maladies de la fraise (pourriture grise, blanc et anthracnose), de la vigne (pourriture grise, blanc, mildiou) et de l’oignon (brûlure de la feuille). Malgré le recours à de bonnes pratiques agricoles combinées à l’utilisation raisonnée de fongicides, des pertes de contrôle ont été rapportées dans différentes régions du Québec au cours des dernières années. Ce projet est initié par Phytodata, qui en assure toute la partie agronomique. Il consiste à inventorier l’état des connaissances de la résistance de différents pathogènes aux fongicides, diffuser cette connaissance et, sur la base de celle-ci, procéder à une évaluation préliminaire de l'impact économique de la résistance aux fongicides. Cette étape est réalisée par l’IRDA.

Objectif(s)

  • Réaliser une revue de littérature sur la résistance aux fongicides au Québec et ailleurs.
  • Développer un site Web permettant de regrouper et de diffuser l’information sur la résistance aux fongicides.
  • Réaliser, à l’aide d’outils moléculaires et de phénotypage, un inventaire régional de la résistance pour B. cinerea (fraise et vigne), B. squamosa (oignon) et C. acutatum (fraise).
  • Documenter, à l’aide d’outils moléculaires, le problème de résistance pour les parasites obligatoires P. aphanis (blanc, fraise), P. viticola (mildiou, vigne) et E. necator (blanc, vigne).
  • Constituer une banque de référence.
  • Réaliser une évaluation préliminaire de l'impact économique de la résistance aux fongicides.

De 2019 à 2023

Durée du projet

Production fruitière, Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Cette étude permettra de chiffrer l'impact économique de la résistance aux fongicides.

Partenaire

Phytodata

Cela pourrait vous intéresser

Pommes
2019-2020 • Production fruitière

Stratégies d'éclaircissage sans carbaryl appuyées par la modélisation bioclimatique du bilan des glucides

Les prévisions du modèle seront utilisées afin d’ajuster la dose d’un agent éclaircissant (ANA) dans une parcelle avec et sans carbaryl sur deux sites pendant deux années afin de le valider sous les conditions climatiques du Québec et d’assurer le transfert technologique.

Chercheur : Vincent Philion

En savoir plus sur le projet

Vincent Philion
Fraises
2016-2017 • Production fruitière

Impact de l’apport de matières organiques et de biostimulants sur le rétablissement et le maintien de la santé des sols et du rendement d’une fraisière en rangs nattés présentant un historique de dépérissement

L’objectif de ce projet était de voir si l’apport de deux types d’engrais organiques ou de biostimulants permet d’obtenir des plants plus vigoureux et moins enclins au dépérissement.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry