Lâchers d’insectes stériles comme méthode de lutte biologique contre la drosophile à ailes tachetées : protocole de stérilisation, compétitivité des mâles irradiés et lâchers en conditions semi-naturelles

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Description

La drosophile à ailes tachetées (DAT), Drosophila suzukii (Matsumura) (Diptera : Drosophilidae), un nouveau ravageur apparu au Québec en 2010, qui s’attaque aux petits-fruits. Les dommages aux récoltes non protégées peuvent frôler les 100 %. Le projet consiste à stériliser des DAT en laboratoire et de les relâcher massivement dans les cultures comme moyen de lutte contre les DAT indigènes.

Objectif(s)

  • Évaluer le potentiel de la technique des insectes stériles comme nouvelle méthode de lutte biologique contre la DAT.
  • Mettre au point un protocole de stérilisation pour D. suzukii.
  • Évaluer la compétitivité des mâles D. suzukii irradiés en laboratoire et conditions semi-naturelles.

De 2014 à 2017

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Ce projet contribuera à lutter contre le plus important ravageur des petits fruits au Canada, la drosophile à ailes tachetées, présente au pays depuis 2006.

Partenaires

Innov'Action | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Ressources naturelles Canada | Collège Montmorency | Université de Montréal | Association internationale d'énergie atomique

Publications

Cela pourrait vous intéresser

2018-2021 • Production fruitière

Lâchers de drosophiles à ailes tachetées stériles (Phase I)

Ce projet permettra d’évaluer chez les producteurs l’efficacité de premiers lâchers de drosophiles à ailes tâchetées stériles sur des parcelles de framboises d’automne.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
2019-2023 • Production fruitière

Adaptation de la régie de production de la fraise à jour neutre irriguée permettant une meilleure fonctionnalité des sols grâce à l'activation des microorganismes bénéfiques par l’ajout de carbone labile à l'implantation

Ce projet propose d'adapter la régie sans fertigation des producteurs de fraises par l'apport de carbone labile afin de maintenir ou de rétablir rapidement l'activité des microorganismes bénéfiques.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2016-2017 • Production fruitière

Création d'affiches de production fruitière intégrée pour la fraise, la framboise et le bleuet en corymbe

L'IRDA a développé des affiches pour aider les producteurs et les agronomes dans leur choix de stratégies de lutte aux ravageurs et maladies.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej