Élevage de bisons au Québec : détermination des rejets de phosphore

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Ce projet a pour but de fournir une donnée de référence pour le rejet phosphore en élevage de bisons au Québec.

Objectif(s)

  • Proposer une concentration typique.
  • Estimer un volume de déjection en fonction de la taille de l’animal.

2018

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Protection de l'eau, Qualité de l'air

Services

Cette étude permettra de dresser avec précision l'impact environnemental de cet élevage au Québec.

Partenaire

Union québécoise du bison

Cela pourrait vous intéresser

Poulets
2017-2019 • Production animale

Environnement, santé et bien-être en élevage ovocole alternatif (phase 1 : mitigation)

Ce projet vise à identifier et à évaluer les pratiques, techniques ou technologies permettant d’améliorer les performances environnementales, la qualité de l’ambiance et le bien-être animal.

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Caroline Côté
Épandage

Validation des outils préconisés pour réduire la saturation des sols en phosphore par une analyse de l'état des sols et du bilan de phosphore dans une région à forte densité animale

Ce projet se veut une occasion de démontrer que les efforts déployés par les producteurs pour mieux répartir le phosphore sur le territoire portent fruit et que les indicateurs utilisés pour déterminer les seuils de saturation en phosphore ont un lien avec le bilan et la dynamique du phosphore apporté dans les sols.

Chercheur : Marc-Olivier Gasser

En savoir plus sur le projet

Marc-Olivier Gasser
Vache et veau
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout