Développement d'un outil numérique d'aide à la décision pour une optimisation des ressources en nutrition animale, en énergie et en biomatériaux

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Ce projet s’inscrit dans la volonté d’établir une matrice de caractéristiques de biomasses résiduelles agricoles permettant un choix optimal de la voie de valorisation. Dans cette optique, le présent financement vise à réaliser une courte mission en Belgique pour partager l’expertise et pour échanger les différentes données de caractéristiques de biomasses. Ces activités viennent enrichir les travaux réalisés dans le cadre des projets Biomasse-Québec-Mexique, Pyrolyse-serre, Granulation-alimentation porc et combustion.

Objectif(s)

  • Développer un outil numérique permettant de déterminer rapidement la meilleure voie de valorisation possible pour les résidus en fonction de critères environnementaux, techniques, énergétiques et économiques.

2018

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Valorisation des résidus

Service

Cette collaboration internationale contribuera à la valorisation optimale des résidus agricoles.

Partenaires

Université de Liège | Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal | Ministère des Relations internationales et de la Francophonie

Cela pourrait vous intéresser

Ferme laitière en construction
2019-2021 • Production animale

Outil de suivi et nouvelles techniques en chantier pour accroître la durabilité des structures agricoles

Projet sur les nouvelles techniques et sur les éléments de surveillance relatifs aux points critiques en chantier pouvant altérer la durabilité des structures agricoles.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Vache et veau
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout