Étude de la productivité de la main-d’œuvre et de ses déterminants en production de fraises au Québec

Luc Belzile, chercheur

Luc Belzile

Chercheur

418 643-2380
poste 630

Joindre Luc Belzile

Description

L'enjeu de la main-d'œuvre étant crucial en production des fraises, ce secteur a fait de la diminution de la vulnérabilité associée aux coûts de la main-d'œuvre une des priorités dans son Plan stratégique 2017-2020. Cette priorité est à propos puisque, pour les producteurs de fraises et de framboises, la dépense en salaire des employés représente 54 % des dépenses totales de production. De plus, selon le Conseil canadien pour les ressources humaines en agriculture (CCRHA), le secteur des fruits et légumes de champ est celui qui souffrira le plus de la pénurie de main-d'œuvre d'ici 2025 avec 10 800 postes qui ne pourront pas être pourvus à l'échelle canadienne. Dans un contexte hautement compétitif où la balance commerciale québécoise est fortement négative dans le secteur, il devient essentiel pour toute la filière d'améliorer la productivité de la main-d'œuvre et sa compétitivité dans l'ensemble. Ce projet propose de répondre à ce besoin du milieu, inscrit dans son plan stratégique, en étudiant la productivité de la main-d'œuvre et les facteurs déterminants à l'origine des meilleures performances.

Objectif(s)

  • Mesurer et ventiler la productivité de la main-d'œuvre en termes de valeur ajoutée agricole par unité de travail.
  • Identifier et analyser les facteurs déterminants des meilleures performances de productivité de la main-d'œuvre en termes de pratiques, de modes de gestion, d'adoption de technologies, de structure d'entreprise et de caractéristiques des travailleurs.
  • Fournir des recommandations à la filière afin de favoriser l'adoption de pratiques et de modèles d'affaire qui mènent à une meilleure productivité de la main-d'œuvre et à une plus grande capacité concurrentielle.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

La compétitivité du secteur de production de fraises au Québec passe par l'amélioration de la productivité de la main-d'oeuvre.

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec | Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Charançon de la prune
2015-2017 • Production fruitière

Lutte attracticide au charançon de la prune pour les vergers sous production conventionnelle et biologique

Une méthode de lutte attracticide a récemment été proposée par des chercheurs américains pour la lutte au charançon de la prune, mais elle est quasi-inutilisée en vergers, voire inconnue au Québec.

Chercheur : Gérald Chouinard

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Fraisière
2015-2017 • Production fruitière

Développement d’une régie de culture misant sur l'amélioration de la santé des sols pour rétablir le potentiel de rendements de sites de fraisières en rangs nattés présentant un historique de dépérissement

Une régie basée sur l'apport de matière organique par l’usage d'amendements et engrais organiques permettra de rétablir la santé des sols et le rendement des fraisières en limitant l'occurrence de symptômes de dépérissement.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Drosophile à ailes tachetées
2018-2021 • Production fruitière

Lâchers de drosophiles à ailes tachetées stériles (Phase I)

Ce projet permettra d’évaluer chez les producteurs l’efficacité de premiers lâchers de drosophiles à ailes tâchetées stériles sur des parcelles de framboises d’automne.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej