Moyens de lutte durables pour les ravageurs du pommier

Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier
Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur, agr., Ph. D.

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard

Description

Ce projet pancanadien, réalisé en Ontario, au Québec, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, porte sur des stratégies de lutte de trois ravageurs clés en pomiculture. Ces stratégies auront un impact environnemental moindre et amélioreront l’efficacité de la production. Les ravageurs visés sont la mouche de la pomme, la cécidomyie du pommier et la tordeuse à bandes obliques.

Objectif(s)

  • Développer une méthode de lutte biologique contre la mouche de la pomme, comprendre la phénologie de la cécidomyie du pommier et étudier le rôle des volatiles végétaux dans l’attraction des tordeuses.

De 2018 à 2023

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Ce projet permettra de lutter de façon écologique contre les ennemis des pommiers.

Partenaires

Agriculture et Agroalimentaire Canada | British Columbia Ministry of Agriculture | Conseil canadien de l'horticulture | Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario

Cela pourrait vous intéresser

2014-2017 • Production fruitière

Lâchers d’insectes stériles comme méthode de lutte biologique contre la drosophile à ailes tachetées : protocole de stérilisation, compétitivité des mâles irradiés et lâchers en conditions semi-naturelles

Ce projet consiste à stériliser des drosophiles à ailes tachetées en laboratoire et à les relâcher massivement dans les cultures comme moyen de lutte contre les populations indigènes.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
2017-2018 • Production fruitière

Analyse du flux de sève pour évaluer la dynamique d’absorption d’eau du pommier

Il est envisageable de mesurer le flux de sève du pommier et de l’associer aux conditions hydriques du sol et aux conditions météorologiques.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
F