Étude technico-économique sur la productivité du travail et la compétitivité des entreprises en production porcine au Québec

Description

Dans ce projet, la productivité du travail sera évaluée selon différentes approches méthodologiques. En premier lieu, sa mesure s'inspirera de la méthodologie de Statistique Canada. L'approche macroéconomique de Statistique Canada sera adaptée à l'échelle microéconomique en mettant en rapport la valeur ajoutée à la ferme et certaines mesures du travail (ex. : unité travail personne). Par ailleurs, d'autres méthodes quantitatives seront exploitées, dont l'analyse par enveloppement des données (AED) et l'analyse de la frontière de production stochastique (AFPS). Les données proviendront notamment d’études sur les coûts de production des Éleveurs de porcs du Québec et du Centre d'études sur les coûts de production en agriculture (CECPA). Parallèlement, dans un deuxième volet, une analyse qualitative sera réalisée. Celle-ci se composera de deux modes de cueillette d'information sur le terrain. Tout d'abord, il est prévu de réaliser des entrevues individuelles avec des producteurs, mais aussi avec des intervenants-experts du milieu. Ces entrevues individuelles seront complétées par la tenue de « focus group » afin de confirmer ou de valider les facteurs de succès des entreprises qui auront été identifiées lors des entrevues individuelles et de l'analyse quantitative. À la suite de l'évaluation de la productivité, les collaborateurs au projet analyseront les résultats afin d'identifier les meilleures pratiques et recommandations possibles, en tenant compte des réalités des entreprises.

Objectif(s)

  • Évaluer la productivité du travail en production porcine au Québec afin d'identifier les meilleures pratiques et offrir des recommandations au secteur. Ces informations pourront également servir de références permettant l'analyse de l'impact sur la productivité du travail lors de l'introduction de nouvelles
    • Mesurer la productivité du travail dans les différents ateliers de la production porcine (maternité, pouponnière, engraissement).
  • Déterminer des facteurs de succès ainsi que les caractéristiques des entreprises et des exploitants menant aux meilleures performances de productivité du travail.
  • Établir des recommandations au secteur de la production porcine du Québec pouvant mener à des gains en productivité du travail.
  • Établir des références spécifiques de la productivité du travail en production porcine afin de permettre l'analyse de l'impact sur la productivité et les résultats de l'entreprise lors de l'introduction de nouvelles technologies ou de façons de faire.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Ce projet permettra à l’ensemble du secteur porcin d’augmenter sa compétitivité par rapport à la concurrence mondiale.

Partenaire

Centre de développement du porc du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Poulets
2017-2019 • Production animale

Environnement, santé et bien-être en élevage ovocole alternatif (phase 1 : mitigation)

Ce projet vise à identifier et à évaluer les pratiques, techniques ou technologies permettant d’améliorer les performances environnementales, la qualité de l’ambiance et le bien-être animal.

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Caroline Côté
Poules pondeuses
2017-2019 • Production animale

Détermination terrain du coefficient d'efficacité azoté et du délai de libération de l'azote des fientes granulées de poules pondeuses dans les cultures de maïs-grain et d'avoine

Ce projet permettra de déterminer le coefficient d’efficacité de l’azote des fientes de poules pondeuses granulées, car ces dernières sont une source d’azote qui intéresse de plus en plus les producteurs, tant biologiques que conventionnels, pour leur efficacité.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Porcs
2019-2022 • Production animale

Biovalorisation du lisier de porc pour la production de fertilisants efficients et socialement acceptables

Basé sur des travaux antérieurs réalisés à l’IRDA et sur l’expertise de l’équipe, ce projet vise à finaliser le développement d’un système robuste et économique de biovalorisation du lisier.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout