Analyse de rentabilité de techniques de répulsion des mouches en production laitière biologique

Luc Belzile

Description

Dans ce projet initié par Agrinova, l’IRDA assure l’analyse de rentabilité de techniques de répulsion des mouches au pâturage en contexte de production laitière biologique. Le projet initial d’Agrinova vise à développer une méthode de lutte contre les mouches en valorisant les hydrolats issus de la transformation d’huiles essentielles de la région. L’analyse économique de l’IRDA aidera à trouver l'hydrolat le plus efficace à asperger sur les vaches au pâturage afin de réduire la quantité de mouches nuisibles celles-ci. Si les hydrolats utilisés ont une valeur marchande connue, il s’agira d’évaluer les coûts et les revenus en plus et en moins pour chaque stratégie, notamment : aucune lutte; utilisation d’insecticides; utilisation de l’eau et du tournesol; utilisation des deux types d’hydrolats. En revanche, si leur valeur marchande n’est pas établie, l’exercice permettra de déterminer son seuil de rentabilité en termes de prix de vente optimal à la fois pour le fournisseur d’hydrolats que pour le producteur de lait.

Objectif(s)

  • Évaluer le seuil de rentabilité de l’utilisation des hydrolats comme technique de répulsion des mouches en production laitière biologique.
  • Réaliser une analyse comparative avec les techniques alternatives.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Les analyses économiques de l'IRDA permettent entre autres d'évaluer la rentabilité de méthodes alternatives de lutte aux insectes nuisibles.

Partenaire

Agrinova

Cela pourrait vous intéresser

2017-2019 • Production animale

Détermination terrain du coefficient d'efficacité azoté et du délai de libération de l'azote des fientes granulées de poules pondeuses dans les cultures de maïs-grain et d'avoine

Ce projet permettra de déterminer le coefficient d’efficacité de l’azote des fientes de poules pondeuses granulées, car ces dernières sont une source d’azote qui intéresse de plus en plus les producteurs, tant biologiques que conventionnels, pour leur efficacité.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2017-2019 • Production animale

Émissions de gaz à effet de serre des modes d'élevage de bovins de boucherie au Québec : quantification et réduction

Les émissions produites par différents modes d’élevage de bovins de boucherie seront calculées à l’aide des résultats d'une revue de littérature et d'une revue des méthodologies et de bases de données.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout