Filets d’exclusion pour la production biologique de pommes dans l’est du Canada

Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard

Description

Ce projet vise à valider l’hypothèse générale selon laquelle des filets d’exclusion déployés de façon adéquate peuvent empêcher l’attaque de la plupart des ravageurs du pommier et réduire celle des maladies, sans effet adverse majeur sur la qualité du fruit.  Le système sera optimisé spécifiquement pour les conditions de l’Est canadien et le filet sera (selon les résultats obtenus) additionné d’un traitement imperméable qui ajoutera une protection anti-tavelure à la protection anti-insectes.

Objectif(s)

  • Mesurer les effets de ce système de protection sur la qualité des fruits et la rentabilité dans le contexte géographique (est des Rocheuses) et climatique (humide) des vergers.

De 2014 à 2018

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

L'IRDA aide les producteurs du Québec à adopter des outils de lutte respectueux de l'environnement.

Partenaire

Centre d'agriculture biologique du Canada (Université Dalhousie)

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Canneberges
2015-2017 • Production fruitière

Tamisage d'insecticides à risques réduits contre l'anthonome de l’atoca dans les atocatières

Ce projet visait à évaluer pendant deux ans l’efficacité de différents produits phytosanitaires contre l'anthonome de l’atoca.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Verger
2017-2018 • Production fruitière

Mise à niveau des nouveaux conseillers en pomiculture

Ce projet est une plateforme en ligne de contenus et de formation continue pour les conseillers pomicoles québécois.

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier
Gérald Chouinard
Fraisière
2015-2017 • Production fruitière

Développement d’une régie de culture misant sur l'amélioration de la santé des sols pour rétablir le potentiel de rendements de sites de fraisières en rangs nattés présentant un historique de dépérissement

Une régie basée sur l'apport de matière organique par l’usage d'amendements et engrais organiques permettra de rétablir la santé des sols et le rendement des fraisières en limitant l'occurrence de symptômes de dépérissement.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry