Filets de polymères biosourcés pour l’amélioration des systèmes d’exclusion des ravageurs et la réduction de l’utilisation des pesticides et combustibles fossiles en agriculture (phase 1)

Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard
Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

Ce projet vise à valider l’hypothèse générale selon laquelle un biopolymère peut être utilisé avec succès en remplacement d’un produit pétrolier d’origine fossile pour la conception de filets d’exclusion possédant des caractéristiques supérieures destinés à la protection phytosanitaire des cultures de fruits et légumes, et ainsi permettre de réduire davantage l’utilisation des pesticides sans effet adverse sur l’émission de GES.

Objectif(s)

  • Évaluer les possibilités d’utilisation d’un biopolymère comme composant de filets d’exclusion pour la protection de fruits et légumes à haute valeur économique.
  • Caractériser les propriétés physico-chimiques de candidats actuels de biopolymères.
  • Améliorer les propriétés antiparasitaires de filets constitués de certains de ces biopolymères par modification de surface au niveau nanométrique (maladies) et millimétrique (insectes).

De 2017 à 2019

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Ce projet permet de réduire l'utilisation de pesticides sans effet adverse sur les émissions de gaz à effet de serre.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation | Dubois Agrinovation | École Polytechnique de Montréal | Université McGill

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Fraisière
2017-2019 • Production fruitière

Fraises biologiques avec plasticulture : étude de différentes stratégies de fertilisation azotée sur les rendements et sur la rentabilité de la culture

Projet visant à tester diverses stratégies de fertilisation biologique dans la fraise d’été sur plastique afin d’en diminuer les coûts.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Cannebergière
2019-2022 • Production fruitière

Évaluation de l’influence de facteurs biotiques et abiotiques sur l’efficacité de l’inondation printanière comme moyen de lutte physique contre la tordeuse des canneberges

Projet d'évaluation de l’effet de facteurs biotiques et abiotiques sur l’efficacité de l’inondation printanière afin de développer une stratégie de lutte physique contre la tordeuse des canneberges en régie biologique.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier