Stratégies optimales de gestion des déjections pour des fermes laitières québécoises productives et faibles émettrices de gaz à effet de serre

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Ce projet prévoit déterminer les stratégies de gestion des déjections à privilégier pour des fermes laitières québécoises productives et faibles émettrices de gaz à effet de serre (GES), qui comprennent le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et le protoxyde d'azote (N2O). Pour ce faire, une approche globale et intégrée prenant en considération à la fois les composantes végétales et animales d’une entreprise laitière sera nécessaire.

Objectif(s)

  • Déterminer les stratégies de gestion des déjections à privilégier pour des fermes laitières québécoises productives et faibles émettrices de GES.
  • Acquérir des données technicoéconomiques et agronomiques pour deux fermes laitières typiques en Montérégie et au Bas-Saint-Laurent.
  • Calculer et optimiser le bénéfice net, les bilans d’azote et de phosphore et la production de GES pour les fermes de référence et leurs variantes en termes de systèmes de production (stabulation entravée ou libre, gestion solide ou liquide).
  • Évaluer les effets de l'utilisation de méthodes d'atténuation des GES.
  • Évaluer différents types de litières et comparer les résultats.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Qualité de l'air, Réglementation environnementale

Services

Ce projet contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre des fermes laitières.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Vache et veau
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout
Porcs
2019-2022 • Production animale

Biovalorisation du lisier de porc pour la production de fertilisants efficients et socialement acceptables

Basé sur des travaux antérieurs réalisés à l’IRDA et sur l’expertise de l’équipe, ce projet vise à finaliser le développement d’un système robuste et économique de biovalorisation du lisier.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Épandage de lisier
2019-2023 • Production animale

Émissions fugitives à la suite de l’épandage de fumier : Évaluation et mitigation des risques

Ce projet s’intéresse aux risques posés par l’épandage des fumiers sur la biosécurité des élevages, mais également sur la santé humaine des travailleurs et des populations avoisinantes ainsi qu’aux émissions dans l’environnement.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout