Expérimentation des quantités optimales d’orge nue en remplacement du maïs-grain dans l’alimentation des bovins laitiers en climat nordique – Volet économique

Luc Belzile

Description

Le but de ce projet est de mesurer la quantité optimale d’orge nue pouvant remplacer une partie du maïs-grain dans une ration alimentaire pour les vaches laitières sans affecter la production de lait et ses composantes (gras, protéines et urée). Dans ce projet initié par Agrinova, l’IRDA assure l’analyse économique de la pratique mise à l’essai.

Objectif(s)

  • Réaliser la budgétisation partielle de la substitution du maïs-grain par l’orge nue dans la ration des vaches laitières.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Bien-être animal

Service

Ce projet contribuera à la diminution des coûts de production et à la compétitivité des producteurs laitiers.

Partenaires

Agrinova | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Innov’Action, volet 2

Cela pourrait vous intéresser

2019-2022 • Production animale

Biovalorisation du lisier de porc pour la production de fertilisants efficients et socialement acceptables

Basé sur des travaux antérieurs réalisés à l’IRDA et sur l’expertise de l’équipe, ce projet vise à finaliser le développement d’un système robuste et économique de biovalorisation du lisier.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
2016-2018 • Production animale

Implantation d’une technologie innovatrice et économique de traitement d’air en production porcine

L’IRDA et le CRIUCPQ travaillent au développement d’une unité de traitement de l’air permettant de réduire les émissions provenant d’une porcherie.

En savoir plus sur le projet

2020-2023 • Production animale

Émissions de biocontaminants dans l'air lors des opérations d'épandage du lisier de porc : évaluation et mitigation des risques pour la biosécurité des élevages en production porcine

Projet visant à limiter la propagation de maladies dans les élevages et à améliorer les protocoles de biosécurité à l'aide d'une meilleure connaissance des émissions et de l’adaptation des techniques d'épandage.

Chercheurs : Stéphane Godbout Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout