Identifier des indicateurs biologiques de la santé des sols par l'analyse métagénomique de sols cultivés en grandes cultures sous diverses régies

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur, Ph. D.

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

Les principaux paramètres utilisés pour déterminer la santé des sols et la durabilité des agroécosystèmes sont agronomiques, environnementaux, physico-chimiques et biologiques. Les paramètres biologiques actuellement utilisés sont toutefois trop peu discriminants. Les récents progrès des techniques d’analyses biologiques et génomiques rendent abordable la caractérisation structurale et fonctionnelle détaillée de plusieurs communautés biologiques qui jouent des rôles essentiels pour la santé des sols et la durabilité des agroécosystèmes. Le projet propose d’identifier et d’intégrer des indicateurs biologiques aux outils d’aide à la décision adoptés par les filières agricoles afin de soutenir les producteurs et les organismes réglementaires en agroenvironnement désireux de conserver la santé et la productivité des sols et de les cultiver selon des systèmes de production durable. Ce projet constitue une innovation majeure dans l’amélioration de nos connaissances sur les facteurs perturbateurs des régies et des pratiques agricoles dans les sols de grandes cultures au Québec.

Objectif(s)

  • Réaliser la caractérisation structurale et fonctionnelle détaillée des communautés biologiques (bactéries, champignons, mycorhizes et microfaunes) des sols de parcelles longue durée dans trois dispositifs de systèmes de production en grandes cultures qui permettent de comparer les variables liées au type de travail du sol, aux rotations, aux régies de fertilisation et au traitement des résidus de culture.
  • Intégrer des indicateurs biologiques dans les modèles d’aide à la décision basés sur des indicateurs agronomiques, climato-environnementaux et physico-chimiques appliqués aux systèmes de production mis en place pour ces trois dispositifs.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Grandes cultures

Secteurs d'activité

Santé des sols

Service

Le séquençage d'ADN détecte tous les organismes présents dans un sol.

Partenaires

Centre de recherche sur les grains | Université Laval | Agriculture et Agroalimentaire Canada | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Cultivons l’avenir 2 : programme Innov’Action volet 1

Cela pourrait vous intéresser

2018-2019 • Grandes cultures

L'HebdEau : un projet pilote qui propose des outils d'aide à la décision pour la gestion de l'irrigation

Ce projet vise à offrir un outil d’aide à la décision qui s’appuie sur des observations en parcelles phares et sur la diffusion d’informations pertinentes aux entreprises qui irriguent.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
2016-2018 • Grandes cultures

Comparaison de la culture annuelle à la culture en fin de saison d'engrais vert de légumineuses pour augmenter la résilience du sol et fournir un apport suffisant d'azote

Le projet compare les effets de l’implantation d’engrais verts de pleine saison, en association ou à la dérobée sur les prélèvements en azote des cultures principales (maïs et blé) sous régie biologique.

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud, retraité
Marc-Olivier Gasser
Maryse Leblanc
2015-2018 • Grandes cultures

Développement d'une régie de fertilisation azotée basée sur les engrais verts complémentés d'un démarreur d'engrais de ferme pour la production de grains biologiques

Dans une rotation blé/maïs-grain/soya, l'utilisation d’engrais verts permettra d’obtenir des rendements en grains biologiques rentables tout en limitant les apports de phosphore.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry