Implantation d’une technologie innovatrice et économique de traitement d’air en production porcine

Description

Dernièrement, une équipe de l’IRDA et du CRIUCPQ a travaillé au développement d’une unité de traitement de l’air permettant de réduire les émissions provenant d’une porcherie. Ce projet vise donc à optimiser le concept expérimental existant afin de produire une unité commerciale à faible coût d’installation et d’opération.

La première partie du projet vise à adapter le design des unités de traitement de l’air (UTA) développées à l’IRDA afin de produire une unité de type commercial à implanter sur un site porcin. À partir du nouveau concept établi, l’efficacité de capture par l’UTA de poussières standardisées, de modèles de virus artificiellement mis en suspension et d’aérosols naturellement générés par l’élevage de porcs sera évaluée. Par la suite, la performance de l’UTA à l’échelle commerciale sera évaluée sur une période prolongée. La dernière partie du projet visera à effectuer une analyse des coûts et des bénéfices liés à l’utilisation d’une telle technologie.

Objectif(s)

  • Produire une unité de traitement de l'air innovatrice et économique qui permet de minimiser la propagation des maladies infectieuses et de limiter l’impact sur la l’environnement en production porcine.
  • Implanter l'unité sur les fermes porcines canadiennes.

De 2016 à 2018

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Qualité de l'air, Cohabitation en milieu agricole

Services

Cette technologie développée par l'IRDA minimise la propagation des maladies infectieuses et réduit les odeurs générées par la production porcine.

Partenaires

Les éleveurs de porcs du Québec | Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie du Québec | Agriculture et Agroalimentaire Canada

Cela pourrait vous intéresser

Rivière
2019-2023 • Production animale

Développer une procédure et des outils pour la détermination des sources de contamination fécale de l’eau à l’aide de marqueurs génétiques

Ce projet vise à développer une procédure qui permettra d’identifier les espèces animales à l’origine de la contamination fécale à l’aide de marqueurs génétiques.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Porcs
2019-2022 • Production animale

Biovalorisation du lisier de porc pour la production de fertilisants efficients et socialement acceptables

Basé sur des travaux antérieurs réalisés à l’IRDA et sur l’expertise de l’équipe, ce projet vise à finaliser le développement d’un système robuste et économique de biovalorisation du lisier.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout