Développement de stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre dans la production biologique de cucurbitacées

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Maxime Lefebvre, professionnel de recherche

Maxime Lefebvre

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 321

Joindre Maxime Lefebvre

Description

La chrysomèle rayée du concombre (CRC) est le principal ravageur des cucurbitacées. En plus de causer des dommages directs aux plantules, elle peut transmettre le flétrissement bactérien. Ce projet vise à développer des stratégies de piégeage massif qui maintiennent les populations de CRC sous le seuil économique des dommages tout en minimisant les captures de pollinisateurs et d’ennemis naturels. La première étape consistera à valider le meilleur piège (attraction et type d’ouverture) pour maximiser les captures. La deuxième étape comprendra le piégeage massif en saison et hors saison (avant la plantation puis de la récolte à la mi-novembre). Selon les résultats, un piégeage hors saison pourrait faire partie d’une stratégie de piégeage de masse. Au terme du projet, une nouvelle méthode de lutte contre la CRC sera disponible pour tous les producteurs de cucurbitacées, particulièrement les producteurs biologiques qui ont peu d’outils pour lutter contre la CRC.

Objectif(s)

  • Développer des stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre (CRC) dans la production biologique de cucurbitacées.

De 2019 à 2022

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

Grâce à ces travaux, les producteurs biologiques auront des outils efficaces pour lutter contre la chrysomèle rayée du concombre.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation | Université du Québec à Montréal

Cela pourrait vous intéresser

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout
2016-2018 • Production maraîchère

Lâchers de trichogrammes par drones, une nouvelle approche pour lutter contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation

Évaluation du potentiel de l'utilisation de drones pour optimiser les lâchers de trichogrammes contre la pyrale du maïs dans le maïs sucré de transformation au Québec.

En savoir plus sur le projet

F