Projet pilote sur l’efficacité de méthodes de protection contre le gel des fruits pour le bleuet sauvage cultivé

Carl Boivin

Chercheur, agr., M. Sc.

418 643-2380
poste 430

Joindre Carl Boivin

Description

L'essentielle de la production de bleuets sauvages du Québec est appelée à être surgelée. Cela permet de récolter en peu de temps des volumes importants de fruits et de les écouler tout au long de l'année. Les bleuets frais sont dans une situation plus précaire où la période de récolte détermine celle où ils seront sur les tablettes des chaînes d’alimentation. Or, la maturité est atteinte à un moment où les risques de gel augmentent. Accroître la consommation de bleuets sauvages frais du Québec et améliorer la prévisibilité des approvisionnements d'une saison à l'autre sont des priorités du secteur. Pour y parvenir, les récoltes doivent s'étaler sur une plus grande période, sans qu'un épisode précoce de gel vienne tout saboter. Le risque de gel peut être atténué avec différentes méthodes de protection qui ont fait leurs preuves dans d'autres productions. Or, la faisabilité, le coût, les risques et le cadre pour que cette pratique soit adoptée avec succès restent à détailler pour le bleuet.

Objectif(s)

  • Mettre à l'essai des méthodes passives et actives de protection des fruits contre le gel qui sont adaptées au contexte de production du bleuet sauvage cultivé.
  • Identifier et détailler les risques économiques, agronomiques et environnementaux conséquents à l'adoption de chacune des méthodes à l'étude.
  • Déterminer les coûts pour l'adoption, selon la méthode.
  • Quantifier l'impact de l'adoption de cette pratique sur la diminution du risque de gel précoce lors de la période de récolte souhaitée.
  • Améliorer la compréhension des conditions météorologiques qui favorisent un risque élevé de gel.
  • Recommander un cadre d'utilisation de la pratique selon la méthode en présence.

De 2020 à 2022

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Merci à nos partenaires

 

Cela pourrait vous intéresser

2018-2021 • Production fruitière

Lâchers à grande échelle de trichogrammes pour lutter biologiquement contre la tordeuse des canneberges

Ce projet vise à développer une méthode de lâchers de trichogrammes à grande échelle pour lutter contre la tordeuse des canneberges.

Chercheur : Daniel Cormier

En savoir plus sur le projet

Daniel Cormier

Impact économique de la résistance aux fongicides en horticulture

Projet visant à inventorier l’état des connaissances de la résistance de différents pathogènes aux fongicides et à procéder à une évaluation préliminaire de l'impact économique de la résistance aux fongicides.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

2017-2019 • Production fruitière

Filets de polymères biosourcés pour l’amélioration des systèmes d’exclusion des ravageurs et la réduction de l’utilisation des pesticides et combustibles fossiles en agriculture (phase 1)

Ce projet vise à valider l'hypothèse selon laquelle un biopolymère peut être utilisé en remplacement d'un produit pétrolier d'origine fossile et à réduire davantage l'utilisation des pesticides sans effet adverse sur l'émission de GES.

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Daniel Cormier