Projet d'application Web d'aide à la visualisation et à l'interprétation des analyses de la qualité des sols en culture de pomme de terre

Richard Hogue, chercheur

Richard Hogue

Chercheur

418 643-2380
poste 420

Joindre Richard Hogue

Description

INSCRIVEZ-VOUS POUR PRENDRE PART AU PROJET!

Les caractéristiques et les indicateurs biologiques du microbiome du sol, lorsqu’ils sont liés à des valeurs d’indicateurs physicochimiques, agronomiques et environnementaux, permettent de mesurer le risque posé par des maladies et de calculer des indices de la productivité et de la santé des sols. Présentement, ces connaissances innovantes sont difficilement accessibles aux producteurs. Ce projet propose de mettre en place une application Web conviviale et vulgarisée qui permettra aux utilisateurs d'interroger la base de données des sols de pommes de terre développée par l’IRDA, l’une des plus vastes au Canada, pour visualiser l'impact de pratiques et de régies sur les caractéristiques biologiques, physicochimiques et agronomiques de sols cultivés sous divers systèmes de culture. Cet outil d'aide facilitera la visualisation des données selon une gamme de représentations graphiques et intégrera un module d'algorithmes pour proposer des interprétations agronomiques adaptées. L'amélioration des moyens d'interprétation et d'analyse de base de données massives (Big data), grâce à des outils conviviaux et intégrés à des plateformes numériques existantes, est priorisée pour favoriser de bonnes pratiques agroenvironnementales et l'appropriation de nouvelles connaissances par les intervenants.

Objectif(s)

  • Mettre en place une application Web innovante et conviviale pour faciliter la visualisation et l'interprétation agronomique des analyses de la qualité des sols en culture de pommes de terre.
  • Intégrer l’application à des plateformes numériques existantes pour faciliter l'interprétation graphique vulgarisée des résultats par les producteurs, leurs conseillers et les autres intervenants de la filière pommes de terre d'une base de données regroupant plus de 800 microbiomes et indicateurs physicochimiques, agronomiques, environnementaux des sols géolocalisés.

De 2019 à 2022

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Protection des écosystèmes, Santé des sols

Services

Cette application Web permettra aux producteurs de visualiser l'impact de pratiques et de régies sur les caractéristiques biologiques, physicochimiques et agronomiques des sols.

Partenaires

Centre de recherche du CHU de Québec | Consortium de recherche sur la pomme de terre du Québec | Culture H. Dolbec | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation | Université Laval

Cela pourrait vous intéresser

Système d'irrigation
2016-2017 • Production maraîchère

Améliorer la gestion de l’irrigation en évaluant de façon précise l’efficacité réelle des précipitations

Le projet consiste à fabriquer et mettre à l’essai un simulateur de pluie portatif qui permettra d’évaluer sous différentes conditions la proportion de l’eau tombée qui peut être valorisée par une culture.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Chrysomèle rayée du concombre, crédit-photo : IRIIS Phytoprotection
2019-2022 • Production maraîchère

Développement de stratégies de piégeage massif de la chrysomèle rayée du concombre dans la production biologique de cucurbitacées

Projet visant à développer des stratégies de piégeage massif qui maintiennent les populations de chrysomèle rayée du concombre sous le seuil économique des dommages tout en minimisant les captures de pollinisateurs et d’ennemis naturels.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Maïs
2017-2019 • Production maraîchère

Utilisation à grande échelle des trichogrammes contre la pyrale du maïs (ostrinia nubilalis) dans le maïs sucré frais et de transformation au Québec

Ce projet vise à augmenter le nombre de producteurs de maïs sucré frais et de transformation qui ont recours aux lâchers de trichogrammes pour lutter contre la pyrale du maïs afin d’atteindre un nombre total de 200 entreprises au Québec.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej