Lutte biologique aux vers-gris par les travaux de sol saisonniers associés aux cultures de couverture pour la production des crucifères biologiques

Annabelle Firlej, chercheure

Annabelle Firlej

Chercheure, Ph. D.

450 653-7368
poste 363

Joindre Annabelle Firlej
Maxime Lefebvre, professionnel de recherche

Maxime Lefebvre

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 321

Joindre Maxime Lefebvre

Description

Plusieurs cultures légumières tels que les crucifères sont fortement endommagées au printemps par la présence de vers-gris, et les producteurs en régie biologique sont actuellement à court de solutions pour faire face à la situation. L’écologie des vers-gris dans le champ et les techniques d’échantillonnage de ces ravageurs sont plutôt méconnues. Bien que des essais étudiant l’incidence des mauvaises herbes et des labours sur ces derniers aient déjà été réalisés en Europe et en Amérique du Nord, aucun travail de ce genre n’a été mené à ce jour au Québec. L'objectif de cette étude est d’évaluer des pratiques de labour et d’enfouissement des cultures de couverture pour limiter les dommages des vers-gris sur les cultures légumières. Dans un premier temps, la technique d’échantillonnage des chenilles jugée la meilleure parmi les pièges fosses, les pièges appâts, les pièges refuges et le tamisage de sol sera sélectionnée afin caractériser leur répartition spatiale avant et après l’implantation d’une culture légumière. L’effet au champ de différentes méthodes de destruction des cultures de couverture sur les populations de ver-gris noir et moissonneur sera ensuite évalué :

  • labour d’automne (sol nu);
  • culture de couverture fauchée à l’automne et résidus incorporés au printemps;
  • culture de couverture fauchée et incorporée partiellement à l’automne;
  • culture de couverture fauchée et incorporée complètement à l’automne.

L’effet de ces traitements sur l’abondance et sur la répartition spatiale des vers-gris dans des parcelles de choux permettra de mettre en lumière la meilleure pratique permettant une répression adéquate des vers-gris en production légumière biologique.

Objectif(s)

  • Déterminer la meilleure technique d’échantillonnage dans les champs et en bordure des champs parmi quatre techniques afin caractériser la répartition spatiale des chenilles avant et après l’implantation d’une culture légumière.
  • Évaluer l'effet au champ de trois méthodes de destruction des cultures de couverture sur les populations de ver-gris noir et moissonneur.

De 2020 à 2023

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

Ces travaux aideront les producteurs biologiques à limiter les dommages aux cultures légumières causés par les vers-gris.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

2017-2018 • Production maraîchère

Essai de fertilisation k pour la culture du concombre frais sous fertigation à l’échelle du Québec

Ce projet vise à déterminer les doses en K (5 doses) à mettre avant la plantation dans le concombre sous plastique fertigué en azote.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2017-2019 • Production maraîchère

Développement d’une fertilisation azotée mixte d'engrais à libération contrôlée et conventionnelle permettant de contrer le lessivage et de stabiliser les rendements annuels en pommes de terre

Apporter une majorité des besoins en azote sous une forme très peu lessivable permettra de minimiser la perte d'azote et d'appliquer une dose d'azote plus près de celle réellement nécessaire.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2019-2023 • Production maraîchère

Quantification de l’érosion des sols organiques en production horticole à l’aide du césium-137

Ce projet permettra de quantifier la sévérité à long terme (60+ ans) de l’érosion des sols organiques.

En savoir plus sur le projet

Claude Bernard
Marc-Olivier Gasser