Étude comparative d’engrais organiques à haut ratio N efficace/P total pour le développement de stratégies de fertilisation productives et durables en maraîchage biologique

Christine Landry, chercheure

Christine Landry

Chercheure

418 643-2380
poste 640

Joindre Christine Landry
Caroline Côté, chercheure

Caroline Côté

Chercheure

450 653-7368
poste 310

Joindre Caroline Côté

Description

Les productions maraîchères sont exigeantes en azote. En bio, elles sont freinées par l’accès à une régie de fertilisation azotée performante et durable. Les engrais organiques utilisés sont en effet le plus souvent des engrais de ferme de faible efficacité riches en phosphore. Des produits commerciaux, tels le Biosol et l’Actisol, ont gagné en popularité, mais apportent encore des quantités notables de phosphore et sont coûteux. Des producteurs se sont tournés vers l’achat de granules de farine de luzerne dont le ratio Neff/Ptot pourrait être intéressant. Ces granules seront testés dans une culture de brocolis sur buttes plastifiées et irriguées et comparées avec les deux engrais organiques mentionnés plus haut, en plus d’un témoin sans apport d’azote. Les connaissances obtenues soutiendront le développement de stratégies intégrées de fertilisation contribuant à la compétitivité des entreprises et au meilleur usage de ces produits fertilisants.

Objectif(s)

  • Caractériser pour deux engrais de ferme couramment utilisés et un produit émergent les contenus en éléments fertilisants, en carbone labile et leur résistance à la minéralisation.
  • Mesurer leur effet sur le développement, la nutrition NPK et le rendement total et vendable du brocoli.
  • Comparer leurs coûts pour fournir les quantités nécessaires selon leur efficacité azotée.

De 2019 à 2021

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Gestion des matières fertilisantes, Salubrité et innocuité des aliments

Services

Ce projet permettra de valider si les granules de farine de luzerne sont performantes en agriculture biologique.

Partenaires

Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation – Programme Prime-Vert | Club Bio-Action | Éco-Luzerne

Cela pourrait vous intéresser

Ferme - Île d'Orléans

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout
Fleurs de Marigold
2015-2018 • Production maraîchère

Potentiel d’un mélange de plantes à fleurs pour favoriser les ennemis naturels des chenilles nuisibles aux crucifères

Ce projet vérifie le potentiel d’un mélange de plantes à fleurs pour favoriser les ennemis naturels des chenilles des crucifères.

En savoir plus sur le projet

2018-2020 • Production maraîchère

Effet sur les rendements de l'ajout d'inoculums mycorhiziens commerciaux sur des semences enrobées dans la culture de la carotte nantaise en sol minéral en début de transition biologique

Le projet vise à tester si les souches commerciales importées aux semis de la carotte nantaise parviennent à compétitionner les souches indigènes du sol pour coloniser la plante hôte et si, une fois la symbiose établie, celle-ci parvient à faire mieux que celle établie par les populations indigènes, dans un sol en transition biologique.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry