Utilisation de la confusion sexuelle pour lutter contre la cécidomyie du chou-fleur dans le brocoli

Description

Depuis 2003, la cécidomyie du chou-fleur est devenue le principal ravageur des crucifères au Québec. Sa présence pendant toute la saison de croissance, ses dommages difficiles à détecter et son comportement cryptique qui la protège des insecticides rendent la lutte contre cet insecte très difficile. Les producteurs biologiques utilisent des filets anti-insectes dont les coûts opérationnels sont élevés. Ces constats indiquent qu’il devient impératif de développer des options pour obtenir une bonne répression de ce ravageur.

En production conventionnelle, certaines situations nécessitent le recours à plusieurs pulvérisations d’insecticides. Les exigences des consommateurs pour des produits exempts de pesticides, combinées aux risques pour la santé et l’environnement qui sont associés à l’utilisation des insecticides exercent une pression importante pour que d’autres méthodes de lutte à moindres risques soient utilisées.

Objectif(s)

  • Comparer le potentiel de différents mélanges de phéromones dans leur capacité à nuire à l’habileté des mâles de cécidomyie du chou-fleur à localiser les femelles de cécidomyies du chou-fleur.

De 2017 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Comparativement à l’application d’insecticides, cette méthode diminuera les risques pour la santé humaine et pour l’environnement.

Partenaires

Université du Vermont | Université de Guelph

Cela pourrait vous intéresser

Brocolis biologiques
2019-2021 • Production maraîchère

Étude comparative d’engrais organiques à haut ratio N efficace/P total pour le développement de stratégies de fertilisation productives et durables en maraîchage biologique

Les granules de farine de luzerne seront testés dans une culture de brocolis sur buttes plastifiées et irriguées, et comparées avec deux engrais organiques en plus d’un témoin sans apport d’azote.

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Caroline Côté
Concombres
2017-2018 • Production maraîchère

Essai de fertilisation k pour la culture du concombre frais sous fertigation à l’échelle du Québec

Ce projet vise à déterminer les doses en K (5 doses) à mettre avant la plantation dans le concombre sous plastique fertigué en azote.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
Étang d'irrigation

Mesures de contrôle réduisant les risques de colmatage d’un procédé de traitement de l’eau du fleuve Saint-Laurent par filtration lente sur sable

Afin de gérer les risques de colmatage, ce projet vise à automatiser le pompage de l'eau du fleuve en fonction de la turbidité de l'eau et de réduire la prolifération des algues.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté