Évaluation d'un robot désherbeur en production maraîchère biologique

Maryse Leblanc, chercheure

Maryse Leblanc

Chercheure

450 653-7368
poste 320

Joindre Maryse Leblanc

Description

La robotisation du désherbage des cultures maraîchères est une nouvelle stratégie de lutte contre les mauvaises herbes qui a fait son apparition au Québec en janvier 2019 avec l’arrivée du robot Oz de la compagnie française Naïo technologies. Ce robot désherbeur, autonome et électrique, pourrait alléger la charge de travail issue du désherbage en production maraîchère et faire sauver du temps aux entreprises. Le projet propose d’adapter cette nouvelle stratégie de lutte robotisée contre les mauvaises herbes pour les légumes de champ en contexte québécois d’agriculture biologique. L’utilisation du robot pourrait être une solution écologique et économique.

Objectif(s)

  • Évaluer le robot Oz et ses outils de sarclage sur trois cultures maraîchères (maïs sucré, oignon transplanté et haricot).
  • Déterminer leur efficacité pour la répression des mauvaises herbes, sur le temps de désherbage et sur le rendement des cultures, et leurs limites d’application.
  • Établir la performance économique du désherbage robotisé comparé à deux autres méthodes de désherbage en agriculture biologique, soit l’utilisation d’une houe maraîchère ou d’outils de sarclage montés sur un tracteur porte-outils.

De 2020 à 2023

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Les technologies de précision, dont les robots désherbeurs, joueront un rôle pour réduire l'empreinte écologique de l'agriculture.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

ADN
2017-2019 • Production maraîchère

Validation d’indicateurs microbiens de la productivité de sols en culture de pommes de terre basée sur des analyses métagénomiques

Le présent projet propose de valider l’indice biologique de productivité de sols en culture de pommes de terre pour sa capacité d’être prédictible.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Engrais verts

Effet des légumineuses, des fumiers et du compost sur la dynamique de l'azote et la diversité microbienne du sol en production biologique

Cette étude a intégré trois facteurs établis dans un dispositif en split-split-plot, soit le mode de travail du sol, les cultures de rotation en agriculture biologique et l’apport de fumier ou de compost

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Ferme - Île d'Orléans

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout