Piégeage de masse contre les altises en culture de crucifères sur les fermes biologiques diversifiées

Maxime Lefebvre, professionnel de recherche

Maxime Lefebvre

Chercheur, Ph. D.

450 653-7368
poste 321

Joindre Maxime Lefebvre

Description

L’altise des crucifères et des navets est la principale espèce s’attaquant aux cultures de crucifères. Malgré une utilisation adéquate des filets anti-insecte, les producteurs se retrouvent souvent avec des populations d’altises sous les filets protégeant leurs crucifères. Le premier objectif de cette étude vise à valider les sites d'hibernation de l’insecte dans les fermes maraîchères biologiques du Québec. L’émergence des altises sera suivie en 2022 sur des fermes biologiques diversifiées à l’aide de cages à émergence disposées sur des planches de cultures et en bordure de boisé. Pour réduire l’usage des bioinsecticides contre les altises dans les crucifères, la lutte par piégeage massif sous les filets est envisagée en second objectif de ce projet. Ce projet vise à comparer l'efficacité de divers pièges à capturer des densités élevées d’altises sous filet et à mesurer les risques associés au piégeage de masse sur les cultures sensibles non protégées de filets à proximité des pièges.

Trois pièges seront testés dans la culture de rabioles sous filet à la Plateforme d'innovation en agriculture biologique de l'IRDA en 2021 :

  1. ECOspy+attractif CsalomoN®+ plaquette collante;
  2. Hemitrap de Probodelt+attractif CsalomoN®+500 mL d’eau savonneuse;
  3. Pinte de lait jaune maison+ attractif CsalomoN® +1 L d’eau savonneuse.

Le meilleur piège sera ensuite testé chez des producteurs de fermes biologiques diversifiées en 2022 et 2023. Ce projet permettra de mesurer le potentiel d’une nouvelle méthode de lutte contre les altises dans les crucifères cultivés sous filet en régie biologique.

Objectif(s)

  1. Valider que l’hivernation des altises dans les petites fermes maraîchères diversifiées du Québec se fait en dehors des planches de cultures.
  2. Évaluer le potentiel du piégeage massif sous filet dans la lutte aux deux espèces d’altises dans les cultures de crucifères biologiques du Québec.

2.1  Comparer l'efficacité de différents pièges pour leur capacité à piéger des densités élevées d’altises.
2.2  Mesurer les risques associés au piégeage de masse sur les cultures de proximités non protégées de filets.
2.3  Tester le piégeage de masse dans un contexte producteur de fermes biologiques diversifiées.

De 2021 à 2024

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Agriculture biologique

Service

Partenaires

Bio-Action
CIEL
MAPAQ Prime-vert volet 3.1

Cela pourrait vous intéresser

2016-2019 • Production maraîchère

Approche intégrée de fertilisation azotée permettant la production rentable de pommes de terre biologiques générant un bilan phosphore équilibré

Il existe un grand besoin de tester l’usage d’engrais verts comme source principale d'azote en culture de pommes de terre, lesquels contribuent aussi au maintien de la qualité des sols et à la lutte aux mauvaises herbes.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry

État de la situation du ratio carbone labile / carbone organique total des sols de la région du Saguenay–Lac-St-Jean

Un apport en carbone labile déménagerait une quantité de phosphore vers la solution du sol, le rendant de nouveau disponible pour l'assimilation par les plantes en croissance.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry

Le défi de l’eau : l’Île d’Orléans se mobilise

Ce projet vise à explorer et à expérimenter de nouvelles approches et façons de faire pour maintenir, développer et mettre en valeur le secteur bioalimentaire de l'Île d'Orléans en évaluant des solutions qui ont le potentiel de diminuer, voir éliminer, le déficit hydrique sur ce territoire.

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin
Stéphane Godbout