Lutte contre la chrysomèle rayée du concombre en production biologique de cucurbitacées

Description

La chrysomèle rayée du concombre est le principal ravageur des cultures de cucurbitacées. En plus de se nourrir du feuillage, la chrysomèle transmet le flétrissement bactérien, une maladie pouvant entraîner la mort des plants. L’abondance de la chrysomèle rayée du concombre, l’incidence du flétrissement bactérien, la mortalité des plants et le rendement de parcelles de courges spaghettis semées ayant subi des pulvérisation de BioCérès seront évalués et comparés aux mêmes données provenant de parcelles sans intervention. À l'été 2015, les bioinsecticides suivants ont été évalués : BioCérès, de la compagnie Anatis Bioprotection, et Grandevo® et Venerate™, de la compagnie Marrone Bio Innovations.

Objectif(s)

  • Déterminer l’efficacité de différents produits phytosanitaires contre la chrysomèle rayée du concombre en production biologique de cucurbitacées.

De 2014 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

L'IRDA peut évaluer l'efficacité de divers biopesticides pour un grand nombre de cultures.

Partenaire

Cultivons l'avenir II

Cela pourrait vous intéresser

État de la situation du ratio carbone labile / carbone organique total des sols de la région du Saguenay–Lac-St-Jean

Un apport en carbone labile déménagerait une quantité de phosphore vers la solution du sol, le rendant de nouveau disponible pour l'assimilation par les plantes en croissance.

Chercheure : Christine Landry

En savoir plus sur le projet

Christine Landry
2015-2019 • Production maraîchère

Sélection et gestion d'intercalaires de légumineuses en cultures maraîchères biologiques

Ce projet valide l'utilisation d'intercalaires de légumineuses pour lutter contre les ennemis en cultures maraîchères (insectes, maladies et mauvaises herbes) tout en assurant une amélioration de la productivité et de la qualité des sols ainsi qu'une rentabilité économique.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej