Lutte contre la chrysomèle rayée du concombre en production biologique de cucurbitacées

Description

La chrysomèle rayée du concombre est le principal ravageur des cultures de cucurbitacées. En plus de se nourrir du feuillage, la chrysomèle transmet le flétrissement bactérien, une maladie pouvant entraîner la mort des plants. L’abondance de la chrysomèle rayée du concombre, l’incidence du flétrissement bactérien, la mortalité des plants et le rendement de parcelles de courges spaghettis semées ayant subi des pulvérisation de BioCérès seront évalués et comparés aux mêmes données provenant de parcelles sans intervention. À l'été 2015, les bioinsecticides suivants ont été évalués : BioCérès, de la compagnie Anatis Bioprotection, et Grandevo® et Venerate™, de la compagnie Marrone Bio Innovations.

Objectif(s)

  • Déterminer l’efficacité de différents produits phytosanitaires contre la chrysomèle rayée du concombre en production biologique de cucurbitacées.

De 2014 à 2018

Durée du projet

Production maraîchère

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances, Agriculture biologique

Services

L'IRDA peut évaluer l'efficacité de divers biopesticides pour un grand nombre de cultures.

Partenaire

Cultivons l'avenir II

Cela pourrait vous intéresser

Mauvaises herbes
2015-2016 • Production maraîchère

Évaluation de produits désherbants pour les bordures de paillis de plastique utilisées en agriculture biologique

Une série de produits au pouvoir désherbant prometteur seront testés à la jonction des plastiques et du sol sur une flore présente naturellement au champ.

Chercheure : Maryse Leblanc

En savoir plus sur le projet

Maryse Leblanc
Culture fourragère

Implantation d’une culture fourragère pérenne pendant trois ans chez des producteurs de pommes de terre et de grandes cultures

Ce projet vise à créer des partenariats entre producteurs et à intégrer une culture fourragère pendant trois ans dans des champs de pommes de terre et de grandes cultures afin de contrer la dégradation de la qualité des sols tout en facilitant des ententes pour la commercialisation de foin.

Chercheur : Richard Hogue

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue