Étude sur l’état de santé des sols agricoles du Québec

Marc-Olivier Gasser, chercheur

Marc-Olivier Gasser

Chercheur

418 643-2380
poste 650

Joindre Marc-Olivier Gasser
Claude Bernard, chercheur associé

Claude Bernard

Chercheur associé

418 643-2380
poste 406

Joindre Claude Bernard

Description

Plusieurs indices provenant de témoignages de conseillers régionaux, d’études ou encore de déclarations de producteurs laissent entrevoir que les sols agricoles du Québec sont dégradés. Or, depuis la publication de l’Inventaire des problèmes de dégradation des sols en 1990, aucune étude ne permet de statuer sur l’état actuel des sols agricoles du Québec.

Préoccupé par cette problématique, le MAPAQ souhaite connaître et documenter l’état actuel de la santé des sols, ce qui lui permettrait de mieux orienter ses interventions et d’en déterminer les priorités d’action.

Le projet consiste à évaluer l’état des sols à partir d’un échantillonnage représentatif des principales régions pédologiques et matériaux parentaux du Québec. Soixante et onze séries comprenant les sols les plus communément cultivés seront étudiées six fois pour un total de 426 parcelles échantillonnées. Les propriétés pédologiques, biologiques et physico-chimiques des sols seront relevées et comparées à des sols non perturbés ou dégradés. Les sites seront, si possible, choisis en fonction de ceux de l’inventaire de 1990 afin de quantifier l’évolution de la santé des sols durant cette période.

Objectif(s)

  • Obtenir des données quantitatives sur l’état de santé des sols des principales séries de sols cultivés du Québec.
  • Lorsque possible, échantillonner à nouveau les parcelles de l’inventaire de 1990 afin de documenter l’évolution de ces sols.
  • Interpréter et déterminer l’état de santé des sols à partir de mesures de rendements, de sites de références non perturbés et/ou d’autres critères reconnus.
  • Évaluer l’importance et l’origine des formes de dégradation pour chaque groupe de séries de sols.
  • Établir les liens entre les pratiques culturales déployées, la santé des sols et leur productivité.
  • Recommander des pratiques de conservation et des méthodes de gestion des sols, facilitant ainsi l’élaboration et la mise en œuvre par le MAPAQ d’une stratégie d’intervention pour améliorer la santé des sols québécois dégradés.
  • Diffuser efficacement les résultats et les recommandations de l’étude afin de sensibiliser le plus grand nombre d’entreprises agricoles sur l’importance de préserver la santé des sols.
  • Proposer une méthode et une fréquence de suivi de l’étude afin de suivre l’évolution de la santé des sols sur les sites évalués.

De 2017 à 2022

Durée du projet

Grandes cultures, Production fruitière, Production maraîchère

Secteurs d'activité

Santé des sols, Analyses de laboratoire, Protection des écosystèmes

Services

Ce grand projet contribuera à assurer les rendements des terres tout en conservant leurs multiples fonctions essentielles à la santé des écosystèmes.

Partenaire

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec

Cela pourrait vous intéresser

2018-2019 • Grandes cultures

Améliorer l’efficacité d’utilisation de l’eau de pluie et d’irrigation par la culture : intervenir dans le système cultural de la pomme de terre

Ce projet propose d’intervenir dans un système cultural typique de la pomme de terre afin de favoriser la valorisation de l’eau et de l’azote par cette culture. 

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin

Analyse coûts/bénéfices d’actions proposées afin de réduire l’apport en phosphore à la Baie Missisquoi en provenance du bassin-versant de la Rivière de la Roche

Le sous-bassin versant de la Rivière de la Roche a un des taux les plus élevés d’exportation de phosphore et de sédiments de l’ensemble du bassin de la Baie Missisquoi, laquelle interpelle particulièrement le milieu agricole. 

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Luc Belzile
iPad
2015-2017 • Grandes cultures

Estimation de la valeur économique de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides en grandes cultures

Ce projet visait à estimer l’impact économique du développement de la résistance des mauvaises herbes aux herbicides.

Chercheur : Luc Belzile

En savoir plus sur le projet

Luc Belzile