Caractérisation des sources d’émission de GES d’une structure d’entreposage du lisier de porc avec couverture et système de traitement du biogaz

Description

Il est possible que certaines opérations de gestion du lisier (par exemple le brassage lisier et l’ouverture de la porte de la fosse) puissent engendrer des fuites importantes de gaz à effet de serre dans l'environnement. Selon leur importance, ces émissions fugitives pourraient remettre en question la pertinence d’un entreposage étanche muni d'un système de traitement à moins que des correctifs les réduisent significativement. L'objectif principal du projet est donc de documenter ces émissions afin de valider la pertinence d’adopter de telles mesures et d'émettre des recommandations quant aux correctifs à apporter.

Trois sources d'émissions de gaz à effet de serre seront caractérisées et quantifiées pendant deux ans :

  • Un système de traitement du biogaz.
  • L’ouverture de la porte d’une fosse étanche.
  • Le brassage du lisier.

Des méthodes in-situ seront utilisées pour échantillonner et mesurer les émissions.

Objectif(s)

  • Valider la pertinence d'un entreposage étanche muni d'un système de traitement pour la réduction des gaz à effet de serre.
  • Évaluer les émissions fugitives émanant de la gestion actuelle du lisier.
  • Caractériser et quantifier les émissions de gaz à effet de serre provenant d’un biofiltre pendant deux ans (sauf l'hiver).
  • Caractériser et quantifier les émissions fugitives au cours de deux saisons (printemps et automne) pendant deux ans.
  • Comparer les émissions fugitives de fosses avec couvert bétonné ou avec couverture flottante.
  • Émettre des recommandations quant aux moyens (techniques ou pratiques agricoles) afin de réduire les émissions fugitives.

De 2017 à 2019

Durée du projet

Production animale

Secteurs d'activité

Qualité de l'air

Service

La biofiltration des fosses à fumier au Québec a le potentiel de traiter annuellement l’équivalent des émissions d’un million de voitures.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec | Programme Prime-Vert

Cela pourrait vous intéresser

2019-2023 • Production animale

Développer une procédure et des outils pour la détermination des sources de contamination fécale de l’eau à l’aide de marqueurs génétiques

Ce projet vise à développer une procédure qui permettra d’identifier les espèces animales à l’origine de la contamination fécale à l’aide de marqueurs génétiques.

Chercheure : Caroline Côté

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
2019-2022 • Production animale

Développement de stratégies pour réduire et contrôler des agents pathogènes dans l’eau d’abreuvement dans les élevages extérieurs de vaches-veaux

Les éleveurs de vaches-veaux maximisent l'élevage extérieur et la qualité de l'eau d'abreuvement a un impact direct sur la santé animale et sur la dissémination possible d'agents pathogènes dans l'environnement. En influençant la santé des bovins, la qualité de l'eau de boisson a aussi un impact sur la présence d'agents pathogènes lors de l'abattage et donc sur la salubrité des aliments produits.

En savoir plus sur le projet

Caroline Côté
Stéphane Godbout
2017-2019 • Production animale

Expérimentation des quantités optimales d’orge nue en remplacement du maïs-grain dans l’alimentation des bovins laitiers en climat nordique – Volet économique

Analyse économique d'un projet visant à mesurer la quantité optimale d’orge nue pouvant remplacer une partie du maïs-grain dans une ration alimentaire pour les vaches laitières sans affecter la production de lait et ses composantes.

En savoir plus sur le projet