Valorisation des résidus agroalimentaires en biomolécules d’intérêt agricole : Tests stratégiques de criblage sur les résidus

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Les présents travaux consistent à rendre disponible l’expertise de l’IRDA dans le domaine agroenvironnemental pour mener à bien l’étude sur la valorisation des résidus agroalimentaires en biomolécules d’intérêt agricole. Il s’agit principalement d’effectuer des analyses de criblage sur des résidus agroalimentaires à des fins d’application agricole.

Objectif(s)

  • Réaliser des tests de criblage sur différents résidus agroalimentaires pour des applications en agriculture.

De 2018 à 2019

Durée du projet

Valorisation des résidus

Service

Le monde municipal bénéficie de l’expertise de l’IRDA pour la valorisation des matières résiduelles.

Partenaire

Institut national de la recherche scientifique

Cela pourrait vous intéresser

Pyrolyseur
2014-2017

Valorisation de résidus agricoles par conversion thermochimique afin de produire un combustible destiné aux systèmes de chauffage au mazout no 2 actuellement en place dans les entreprises serricoles

Ce projet de recherche a permis de transformer, par pyrolyse rapide, diverses matières résiduelles agricoles en un biocombustible destiné aux systèmes de chauffage fonctionnant au mazout no 2.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Rivière et vaches
2016-2019

Recherche participative d’alternatives durables pour la gestion de l’eau en milieu agricole dans un contexte de changements climatiques

Le projet propose de coproduire, avec les usagers et organisations locales responsables de la gestion de l’eau, des stratégies d’adaptation potentielles pour éviter les conflits d’usage face aux changements climatiques en milieu agricole.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Champ de maïs
2019-2023

Stratégies d’atténuation de la dégradation des sols de grandes cultures en semis direct qui ciblent une réduction des applications d’herbicides et l’augmentation de la qualité des sols et des rendements

Projet d'identification d'indicateurs, basés sur le microbiome des sols, permettant d’identifier une stratégie d’atténuation de la dégradation des sols en grandes cultures et la réduction des applications d’herbicides à base de glyphosate.

En savoir plus sur le projet

Richard Hogue
Marc-Olivier Gasser