Valorisation des résidus agroalimentaires en biomolécules d’intérêt agricole : Tests stratégiques de criblage sur les résidus

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

Les présents travaux consistent à rendre disponible l’expertise de l’IRDA dans le domaine agroenvironnemental pour mener à bien l’étude sur la valorisation des résidus agroalimentaires en biomolécules d’intérêt agricole. Il s’agit principalement d’effectuer des analyses de criblage sur des résidus agroalimentaires à des fins d’application agricole.

Objectif(s)

  • Réaliser des tests de criblage sur différents résidus agroalimentaires pour des applications en agriculture.

De 2018 à 2019

Durée du projet

Valorisation des résidus

Service

Le monde municipal bénéficie de l’expertise de l’IRDA pour la valorisation des matières résiduelles.

Partenaire

Institut national de la recherche scientifique

Cela pourrait vous intéresser

Évaporateur pour érablière
2019-2020

Approche théorique pour l’étude quantitative et qualitative des eaux usées acéricoles

Production d'une étude quantitative et qualitative des eaux usées acéricoles.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Rivière et vaches
2016-2019

Recherche participative d’alternatives durables pour la gestion de l’eau en milieu agricole dans un contexte de changements climatiques

Le projet propose de coproduire, avec les usagers et organisations locales responsables de la gestion de l’eau, des stratégies d’adaptation potentielles pour éviter les conflits d’usage face aux changements climatiques en milieu agricole.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Drains
2015-2018

Gestion de l’eau de drainage souterrain pour maximiser la production des cultures, l’utilisation des nutriments et la disponibilité de l’eau avec les climats actuels et futurs

Ce projet évaluera les bénéfices du drainage contrôlé sur les terres agricoles en climat actuel et futur, afin de répondre aux besoins en eau des grandes cultures et des communautés rurales, tout en atténuant les pertes d’azote et de phosphore vers les cours d’eau.

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Marc-Olivier Gasser