Vitrines de régie à moindres risques dans la pomme : optimisation des pulvérisations et diversification des modes d'intervention pour la réduction de l'empreinte environnementale de la pomiculture québécoise

Gérald Chouinard, chercheur

Gérald Chouinard

Chercheur

450 653-7368
poste 340

Joindre Gérald Chouinard
Vincent Philion, chercheur

Vincent Philion

Chercheur

450 653-7368
poste 350

Joindre Vincent Philion
Daniel Cormier, chercheur

Daniel Cormier

Chercheur

450 653-7368
poste 360

Joindre Daniel Cormier

Description

La culture de la pomme nécessite l’application annuelle de pesticides contre plusieurs ennemis (insectes, acariens, maladies et mauvaises herbes, etc.). Plusieurs des produits utilisés ont toutefois des répercussions environnementales importantes et/ou un coût élevé. Certaines méthodes éprouvées de dépistage, de surveillance et d’intervention sont disponibles pour réduire ces risques et sont utilisées à des degrés variables par les entreprises. Une plus grande adoption de ces nouvelles approches permettrait de réduire l’empreinte environnementale de la production québécoise. À cette fin, une vitrine de démonstration sera implantée pour quatre ans dans chacune des cinq plus importantes régions pomicoles, soit les Laurentides, la Montérégie Est, la Montérégie Ouest, l’Estrie et la Capitale-Nationale. Chacun des sites offrira une comparaison entre une régie à moindres risques et la régie couramment employée par l’entreprise. La régie à moindres risques consistera en un ensemble de techniques visant l’ensemble des ennemis de la pomiculture, dont spécifiquement la mouche de la pomme, le carpocapse de la pomme, le feu bactérien, la tavelure, les tétranyques ainsi que les mauvaises herbes. Les données de rendement, les indices de risques, les relevés de dépistage ainsi que les données économiques seront recueillis et comparés annuellement pour les deux types de régies sur chacun des sites. Les résultats seront communiqués aux pomiculteurs dans des communiqués du Réseau d'avertissements phytosanitaires, lors de journées de démonstration, via des conférences, des capsules vidéo, des formations et lors d’autres activités.

Objectif(s)

  • L’objectif général du projet est de faire connaître aux entreprises pomicoles québécoises, via des vitrines de démonstration régionales, la mise à profit des dernières techniques de production fruitière intégrée (gestion intégrée des ennemis dans la culture de la pomme) permettant de réduire les risques associés à l’usage des pesticides, et ce, dans le but d’accroître l’adoption et l’utilisation de ces techniques. Les régies mises en oeuvre dans les vitrines de démonstration comprendront des méthodes préventives de suivi des vergers (dépistage et surveillance) ainsi que des outils d’intervention curatifs. Les objectifs spécifiques sont :
    • Démontrer qu’il est possible d’appliquer des méthodes préventives pour réduire la pression des ennemis dans la pomme au Québec.
    • Démontrer l’importance des méthodes de dépistage et de surveillance dans la lutte contre les différents ennemis de la pomme.
    • Démontrer qu’il est possible de réduire l’utilisation de pesticides à risques élevés en favorisant les produits à faibles IRE et IRS.
    • Évaluer l’intérêt économique de la régie à moindres risques par rapport à celle utilisée par l’entreprise.
    • Sensibiliser les intervenants du secteur à l’utilisation de stratégies qui contribuent à réduire l’usage des pesticides et les risques qui leur sont associés.
    • Favoriser le développement des connaissances et de l’expertise en la matière chez les conseillers, conseillères, producteurs et productrices.
    • Faire connaître les résultats au plus grand nombre possible de producteurs de pommes du Québec.

De 2018 à 2022

Durée du projet

Production fruitière

Secteurs d'activité

Pesticides et lutte aux nuisances

Service

Ces méthodes préventives pour combattre les ennemis des pommes diminueront l’utilisation des pesticides et rendront le secteur plus innovant en plus de réduire son empreinte environnementale.

Partenaires

Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Prime-Vert, volet 3.2 | Producteurs de pommes du Québec | Clubs d'encadrement technique

Cela pourrait vous intéresser

Filet d'exclusion
2017-2019 • Production fruitière

Filets de polymères biosourcés pour l’amélioration des systèmes d’exclusion des ravageurs et la réduction de l’utilisation des pesticides et combustibles fossiles en agriculture (phase 1)

Ce projet vise à valider l'hypothèse selon laquelle un biopolymère peut être utilisé en remplacement d'un produit pétrolier d'origine fossile et à réduire davantage l'utilisation des pesticides sans effet adverse sur l'émission de GES.

En savoir plus sur le projet

Gérald Chouinard
Daniel Cormier
Framboises, bleuets et fraises
2018-2019 • Production fruitière

Intégration de la production fruitière intégrée pour la fraise, la framboise et le bleuet en corymbe à SAgE pesticides

Afin de favoriser l'adoption de la PFI par les producteurs et de leur faciliter l'accès aux données de la PFI, ce projet vise à ajouter à la base de données de SAgE Pesticides les données pertinentes pour les produits recommandés en PFI dans le secteur petits fruits.

Chercheure : Annabelle Firlej

En savoir plus sur le projet

Annabelle Firlej
Pommiers
2017-2018 • Production fruitière

Analyse du flux de sève pour évaluer la dynamique d’absorption d’eau du pommier

Il est envisageable de mesurer le flux de sève du pommier et de l’associer aux conditions hydriques du sol et aux conditions météorologiques.

Chercheur : Carl Boivin

En savoir plus sur le projet

Carl Boivin