Recherche participative d’alternatives durables pour la gestion de l’eau en milieu agricole dans un contexte de changements climatiques

Aubert Michaud, chercheur

Aubert Michaud

Chercheur

418 643-2380
poste 690

Joindre Aubert Michaud

Description

Le projet propose de coproduire, avec les usagers et organisations locales responsables de la gestion de l’eau, des stratégies d’adaptation potentielles pour éviter les conflits d’usage face aux changements climatiques en milieu agricole. Un portrait global des conflits potentiels d’usage de l’eau en climat actuel et futur pour cinq régions agricoles à l’étude ainsi qu’un outil d’analyse à référence spatiale des conflits potentiels seront notamment développés dans le cadre du projet.

Objectif(s)

  • Encourager le développement d’une méthode harmonisée de comptabilisation des besoins en eau et leur mise en relation spatiale avec la distribution des prédictions des débits d’étiage en climat actuel et futur.
  • Développer et évaluer des méthodes et des outils pour l’analyse et la résolution de conflits de manière participative avec les usagers des régions ciblées.

De 2016 à 2019

Durée du projet

Protection de l'eau

Service

Cette initiative contribuera à éviter les conflits d’usage de l'eau en milieu agricole.

Partenaires

Groupe AGÉCO | Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec - Programme Prime-Vert

Publications

Cela pourrait vous intéresser

Rivière Ouelle
2019

Le bassin versant de la rivière Ouelle : des ressources à protéger

Afin de préserver la qualité de l’eau de la rivière Ouelle, des actions sont entreprises sur l’ensemble du bassin versant.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
2018-2023

Gestion et restauration écologique des tourbières pour une industrie horticole durable

Développement d'une approche de restauration et d’irrigation permettant une production de biomasse rapide.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
Pyrolyseur
2014-2017

Valorisation de résidus agricoles par conversion thermochimique afin de produire un combustible destiné aux systèmes de chauffage au mazout no 2 actuellement en place dans les entreprises serricoles

Ce projet de recherche a permis de transformer, par pyrolyse rapide, diverses matières résiduelles agricoles en un biocombustible destiné aux systèmes de chauffage fonctionnant au mazout no 2.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout