Gestion et restauration écologique des tourbières pour une industrie horticole durable

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

L’équipe a développé par le passé une approche de restauration et d’irrigation permettant une production de biomasse rapide. Toutefois, plusieurs questions demeurent concernant les espèces, le niveau d’eau à maintenir, la gestion de l’irrigation et l’impact sur les GES (émissions et séquestration). Le projet vise à consolider les connaissances actuelles et à développer une expertise particulière en génie écologique.

Objectif(s)

  • Le projet est divisé en quatre activités correspondant aux objectifs à atteindre :
    • Gestion de la biodiversité.
    • Gestion de l’eau dans un contexte de contrôle du niveau de la nappe.
    • Séquestration du carbone.
    • Accélérer la croissance de la sphaigne sur les sites restaurés.

De 2018 à 2023

Durée du projet

Qualité de l'air, Gestion optimale de l'eau

Services

Partenaires

Berger Peat Moss | Sun Gro Horticulture | Premier horticole | Lambert Peat Moss | Scotts Canada | Association des producteurs de tourbe horticole du Québec

Cela pourrait vous intéresser

Rivière
2016-2018

Développement d’outils géomatiques d’aide à la décision en matière de gestion des cours d’eau municipaux en milieu rural dans un contexte de changements climatiques

Ce projet supporte le développement d’un ensemble d’outils à référence spatiale destinés aux gestionnaires des cours des cours d’eau et autres intervenants qui planifient des interventions durables et écologiques sur un réseau hydrique.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Rivière Bullstrode
2017-2018

Suivi hydrologique du bassin versant de la rivière Bullstrode

Le projet supporte l’aménagement et l’opération de six stations hydrométriques dans le bassin versant de la rivière Bullstrode.

Chercheur : Aubert Michaud

En savoir plus sur le projet

Aubert Michaud
Pyrolyseur
2014-2017

Valorisation de résidus agricoles par conversion thermochimique afin de produire un combustible destiné aux systèmes de chauffage au mazout no 2 actuellement en place dans les entreprises serricoles

Ce projet de recherche a permis de transformer, par pyrolyse rapide, diverses matières résiduelles agricoles en un biocombustible destiné aux systèmes de chauffage fonctionnant au mazout no 2.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout