Gestion et restauration écologique des tourbières pour une industrie horticole durable

Stéphane Godbout, chercheur

Stéphane Godbout

Chercheur, ing., agr., Ph. D.

418 643-2380
poste 600

Joindre Stéphane Godbout

Description

L’équipe a développé par le passé une approche de restauration et d’irrigation permettant une production de biomasse rapide. Toutefois, plusieurs questions demeurent concernant les espèces, le niveau d’eau à maintenir, la gestion de l’irrigation et l’impact sur les GES (émissions et séquestration). Le projet vise à consolider les connaissances actuelles et à développer une expertise particulière en génie écologique.

Objectif(s)

  • Le projet est divisé en quatre activités correspondant aux objectifs à atteindre :
    • Gestion de la biodiversité.
    • Gestion de l’eau dans un contexte de contrôle du niveau de la nappe.
    • Séquestration du carbone.
    • Accélérer la croissance de la sphaigne sur les sites restaurés.

De 2018 à 2023

Durée du projet

Qualité de l'air, Gestion optimale de l'eau

Services

Partenaires

Berger Peat Moss | Sun Gro Horticulture | Premier horticole | Lambert Peat Moss | Scotts Canada | Association des producteurs de tourbe horticole du Québec

Cela pourrait vous intéresser

2019-2020

Approche théorique pour l’étude quantitative et qualitative des eaux usées acéricoles

Production d'une étude quantitative et qualitative des eaux usées acéricoles.

Chercheur : Stéphane Godbout

En savoir plus sur le projet

Stéphane Godbout
2021-2024

Réduction des émissions de N2O en grandes cultures

Réduire les émissions de N2O émanant des fertilisants organiques et inorganiques en utilisant des pratiques 4B et d’autres approches de conservation de l’azote dans les fermes du Québec – protocoles d’évaluation et de quantification.

Chercheur : Simon Ricard

En savoir plus sur le projet

Simon Ricard
2020-2023

Impacts hydrologiques des systèmes culturaux et de la dégradation physique des sols

Impacts hydrologiques des systèmes culturaux et de la dégradation physique des sols.

En savoir plus sur le projet

Simon Ricard
Marc-Olivier Gasser